Conseil européen: Kinshasa hausse le ton, l’Ambassadeur de l’UE convoqué

7
691

Le Chef de la diplomatie congolaise estime que dans son communiqué de presse, le Conseil européen s’arroge le droit de donner des instructions voire des injonctions, aux autorités de la RDC en violation entre autres du point 6 de l’article 8 de l’Accord de Cotonou. Ce document prône entre les parties un dialogue politique global, équilibré et approfondi mené avec toute la souplesse.

Dans un communiqué de presse dont Politico.cd s’est procuré une copie, She Okitundu est en émoi parce qu’il vient de séjourner en Europe afin de combattre ce genre de déclarations.

« Les conclusions du Conseil sont d’autant plus surprenantes que le ministre congolais des affaires étrangères n’a ménagé aucun effort dans ses récentes rencontres avec les ambassadeurs de l’Union Européenne en RDC, avec ses homologues belge et français ainsi qu’avec le commissaire européen à l’action humanitaire, en lieu et place de la haute représentante empêchée, pour rappeler l’Organisation européenne, partenaire de la RDC au strict respect de leurs engagements conventionnels« , signale le communiqué.

Sans détours, She Okitundu exhorte: « Nous invitons une ultime fois le Conseil européen à se démarquer d’une posture directive voire comminatoire d’un autre temps et à s’engager plutôt dans un véritable partenariat coopératif et de respect mutuel. Faute de quoi, la RDC devra en tirer les conséquences« .

Pour lui, il est exagéré de parler de blocage de l’accord du 31 décembre 2016 car les parties prenantes au Dialogue politique national inclusif, convoqué par le Chef de l’Etat, ont pris l’engagement solennel de le respecter. Par ailleurs, She Okitundu exprime sa sa satisfaction quant au soutien réitéré à la CENCO dont l’autorité morale, l’impartialité et la légitimité ne sont pas contestées.

Concernant l’organisation des élections, le ministre des Affaires étrangères renvoie la balle dans le camp de la CENI. Et de préciser: « il convient de relever lee fait que la première condition réside dans la détermination du corps électoral, lequel sera effectif au mois de juillet selon la programmation de la CENI. A ce jour, près de 19 millions d’électeurs ont été enrôlés sur les 45 millions escomptés. Il y a lieu de saluer le travail accompli dans ce sens par le pouvoir organisateur des élections« , indique-t-il.

She Okitundu est formel, les organismes internationaux, dont le BCNUDH, ont pour mission d’accompagner le Gouvernement dans l’amélioration de la promotion et de la protection des droits de l’homme dans un partenariat constructif et non pas dans un bras de fer inutilement conflictuel et contreproductif.

L’ambassadeur de l’UE convoqué

Comme si cela ne suffisait pas, She Okitundu a décidé de convoquer Bart Ouvry, l’ambassadeur de l’UE à Kinshasa. Objectif: protester contre la menace de sanctions de Bruxelles et lui demander des explications. A Jeune Afrique, le ministre des Affaires étrangères a précisé que le représentant de l’UE en RDC serait convoqué dans ses bureaux dès ce mercredi à Kinshasa.

Indigné, She Okitundu a l’impression que ses voyages à Bruxelles, Paris ou Belgrade, des rencontres bilatérales et dîner à Kinshasa offert aux ambassadeurs de l’Union européenne accrédités dans la capitale congolaise et toutes ses autres offensives diplomatiques lancées ces dernières semaines n’ont servi à rien.

«Durant toutes les rencontres que j’ai eues, je n’ai pourtant pas cessé de les appeler à bâtir désormais nos relations sur un dialogue franc et non sur des invectives à répétition», a-t-il confié à Jeune Afrique. Agacé, le ministre s’est interrogé : « Sur la base de quel texte le Conseil de l’UE donne-t-il des injonctions à la RD Congo?». Et de menacer: «Si l’UE ne change pas cette façon de faire, la RDC va en tirer les conséquences ».

7 Commentaires

  1. Mr le ministre des affaires étrangères She OKITUNDU : Pourquoi le gouvernement s’agite quand on parle des sanctions? Si vous ne faites rien de mal, ayez vos apaisements! Ranger vous dans la logique de la démocratie et de l’alternance comme le veut le peuple Congolais et vous verrez toutes ces menaces disparaîtront. La démocratie, la liberté d’opinion et le respect des droits fondamentaux sont avant tout l’intérêt de nous congolais y compris vous Mr le ministre. Demain ou après demain vous serez dans l’opposition et vous aurez besoin de ces valeurs fondamentales…

  2. Les sanctions c’est encore rien . Au Burundi , au Zimbabwe, Au Cuba, en Somalie ,partout au monde les victimes de sanctions ces sont les populations. Les chefs eux mangent bien chez eux ,continuent à se promener à bord de gros vehicul malgré les sanctions. La Mp et kabila préfèrent les sanctions à la place des élections.ça va leur permettre de diriger par defie pdt même 30 ans.il s’en fout de vos sanctions. Ils font semblant. Mobutu a dirigé sous sanctions pdt plusieures années. C’est le peuple qui souffraient.lui et sa famille politique étaient très bien.
    cher UE, cherchez autre chose coe en Lybie pour aider le peuple de la Rdc.

  3. she okitundu votre regime est malade vous etez les dictateur la RDC est K O a causez de vous, vous etez la pour bloque tout ,je soutien l’UE pour les saction a 100%100. vous faite la honte devant tout les monde avec votre politique de chien de pavlov les opportuniste, bande de politichien, vive les saction

    • Merci daniel makila. La rdc n’est la colonie de personne et je demande à ceux de nos compatriotes pro rassemblement d’éviter d’encourager une énième violation du droit international par des des initiatives de sanctions dites ciblees sans aucun soubassement juridique dans les relations internationales ! Au contraire veuillez demander au rassemblement de se doter de statuts et reglement d’ordre intérieur et à kabund udps de cesser à représenter l’udps par défi car l’intérim légal de 1 mois lui conféré par les textes udps régissant udps a expiré déjà. C’est une honte pour ces messieurs qui se disent donneurs de leçon d’évoluer en dehors de tout respect de textes édictés librement pourtant librement par eux mêmes. Apprentis dictateurs ! ..soni mingi pe mawa….

  4. Ça fait plus de 16 ans que Joseph Kabila commet des atrocites, massacres, abus des droits humain, violation de droits de l’homme en toute impunity, pendant c’est temps le soi disant Communautè International n’est fait que de declarations vide est de menace inutile. Le probleme du Congo c’est Kabila, est pourquoi la Communaute International n’intervient il pas pour l’arrêter ?. Nous a n’avons marre de l’hypocrisie des Occidentaux.

  5. Nous peuple Congolais, Nous sommes fatiguer avec l’imposteur Kabila. C’est sont les Occidentaux qui nous ont imposer de force Mr J.Kabila en 2001 & 2011, c’est a eux de prendre leur responsabilite de venir recuperer leur MARIONETTE Rwandais, qui a l’objectif de nous exterminer dans notre propre Pays. La Communaute Internationale doivent reagir tres vite, comme ils ont fait en Syrie, Irak, Lybie, Cote d’Ivoire etc. Nous n’est voulons plus vont condamnations vide sans effet est sans suite. C’est de la Pure Distractions. AGISSEZ Maintenant !

Comments are closed.