dimanche, octobre 4, 2020
DRC
10,752
Personnes infectées
Updated on 4 October 2020 à 7:09 7 h 09 min
DRC
266
Personnes en soins
Updated on 4 October 2020 à 7:09 7 h 09 min
DRC
10,212
Personnes guéries
Updated on 4 October 2020 à 7:09 7 h 09 min
DRC
274
Personnes mortes
Updated on 4 October 2020 à 7:09 7 h 09 min

Dialogue CENCO: les discussions s’arrêtent en queue de poisson sur Moïse Katumbi

- Publicité-

Les discussions directes sous l’égide de la Conférence épiscopale de la CENCO à Kinshasa sont entrées dans le vif du sujet ce mercredi 14 décembre, à un jour de la fin supposée.

Tôt le matin, la journée a commencé par un revirement de la situation, avec retour du Mouvement de Libération du Congo sur la table des négociations.  Le sénateur  Ramazani Baya, haut cadre du MLC a confirmé le retour du parti de Jean-Pierre Bemba aux discussions directes sous l’égide de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), ce mercredi 14 décembre, à l’issue d’une réunion avec les évêques catholiques.

« Nous avons accepté de regagner le dialogue inclusif sous l’égide de la CENCO au nom de l’intérêt supérieur de la nation« , a déclaré le sénateur Ramazani, promettant toutefois d’y veiller « au respect de la Constitution« .

Peu après midi, c’est les  Commission élection qui connue plus de mouvements où un débat houleux a éclaté entre le président de la CENI, Corneille Nangaa et les experts des opposants.

Devant les évêques catholiques, les représentants du Rassemblement et des partis politiques signataires de l’accord de la Cité de l’Union Africaine, le président de la Commission électorale Nationale indépendante (CENI) n’a pas reculé de son discours en affirmant haut et fort que « des bonnes élections » ne pourront se tenir qu’en avril 2018.

« Les contraintes majeures qui sont liées au processus électoral en RDc, sans compter les finances [ pas moins de 1,8 milliards de dollars américains, NDLR] font qu’il soit  impossible d’organiser les élections avant avril 2018 », affirme Corneille Nangaa, qui a aussi épinglé les formations des futurs agents électoraux, une étape selon lui « non négligeable« .

Cette sortie a provoqué une indignation côté du Rassemblement, qui a fait entrer dans la salle ses experts en matière électorale: le président de l’ADR  François Mwamba et celui de « Congo Na Biso » Freddy Matungulu. D’un côté, les signataires de l’accord de l’Union africaine  ont voulu déduire de deux mois des propositions de la Ceni, de l’autre,  les experts et membres du Rassemblement veulent maintenir 2017.

La situation est beaucoup plus tendue dans la commission « Décrispation politique » où les délégués se sont séparés en queue de poisson après l’exigence du retour de Moïse Katumbi dans le pays. Aucun compromis n’était probable jusque tard le soir. Les discussions sont toujours en cours dans les deux autres commissions.

- Advertisement -
- Advertisement -

18 Commentaires

  1. Je pense que pour une fois nous avons l’opportunité de nous réunir entre Congolais sans la médiation étrangère, méritons la confiance de la Nation en privilégiant l’intérêt de la Nation. Ns devons arriver à un accord politique qui va apaiser les esprits des congolais.

  2. Désolé que tout le débat soit centré sur un individu au détriment du Pays.
    On ne doit réduire la RDC à la personne de KATUMBI, IL appartient donc à la justice congolaise à toute indépendance de se prononcer sur la question. le fait de faire la politique, ne nous exonère pas des nos crimes

  3. Kabila a peur de Moise katumbi meme si moise ne rentre pas au pays aucun candidat de la mojorite sera president,il n’a qu’a cohopere avec katmbi future president

    • c’est sur qu’aucun candidat de la MP ne sera président et je parie que Katumbi ne sera pas de sitôt blanchi pour être élu président de la RDC. A moins que le plan impérialiste marche encore bien dans ce pays pour l’imposé comme ça été avec Kabila. Moise se bat pour cela. Il sait comment son mentor y est arrivé

    • Lmao….what this kabila’s thinking. .
      Il est permits a tout le monde De rever. Mais ya kabila ndoto eleki molayi……le 19 Dec. Yebela….

      Vive katumbi

      • Ds l constitution de DIEU est écrit que israël ira à déportation pdt 400 ans mais Il leur avait ajouté 30 ans.selon vs ce mauvais ? Le 30 ans là est pr la préparation pr avoir une sortie meilleure et chez ns en R D Congo pas mm le 1/10eme et ns voulons tout détruire ?

  4. Soyons sérieux et ecartons nous de l’ignorance, la Rdc a des têtes pour diriger le pays et quand vous croyez juste à katumbi seul qui poura le faire c’est fauX.

  5. Je crois humblement que c’est plutôt Constant Omari qui devrait plus craindre le retour de Moïse Katumbi, car il représente pour lui un sérieux Concurrent au poste de Président National de la FECOFA.

  6. Moise Katumbi est Congolais à ce titre il peut résider dans son pays sans probleme On a suivi la vidéo de la dame juge qui a rendu le jugement condamnant Moise à payer des grosses sommes d’argents était rendu sous menaces et sous pression .cm

  7. Pourquoi discute des chores que la transition devra gere!!!! Ce pas maintenant qu’il faut discute de ca.. Des que Kabila eat partis I’ll n’ y aura plus des prisoners politique… Nous Devon’s concentre nos force a la gestion due pays apres Le 19/12 sans Kabila…. A suivre

  8. Nkolo amona mboka wana hier mon fils me dis bakangi ba jeûnes ebele masasi ebetami, na kin hier.ce que lui kabila ne veut pas eza ba point fort pr l avenir du kongo, katumbi et le seul qui aurait dit il sear le president apart lui personne, il a dis des son temps au pays. qui peut ose na minute oyo ?se dure quel ca,

  9. Il est temps que le rassemblement, le G7 et l’UDPS en tête, remboursent l’argent de Moise qu’ils ont bouffé en échange d’obtenir gain de cause . Ils savent très bien qu’ils n’obtiendront pas cela. Même les Évêques leurs avaient dit cela avant le début de ce dialogue.
    Moise peut revenir, mais les poursuites contre lui ne seront pas annulées. Lui aussi le sait

    • Vs vs souvenez de l’affaire bosco taganda, pour l’intérêt suprême de la nation kabila refusait de le livrer a la cpi, sous prétexte de preconiser la paix, pourquoi il ne peut pas faire cela pour le cas de moise? Ce qui montre en suffisance qu’il avait aussi une part de responsabilité dans ce que faisait taganda. D’autres part même un petit garçon de 5 ans inconnu de tous peut remporté les élections contre tous les candidats que la majorité peut proposer…,il est important de comprendre que le temps de kabila est passé, lui et sa soit disant majorité n’aspirent plus confiance au peuple et tous ceux qui l’entoure veulent seulement entêté pour profiter de lui, une fois couler ils seront les premiers à le nier comme pierre a Jésus-Christ.

  10. Augustin Ilunga Ilunga

    Moi je demanderai a l’udps, G7, la cenco etc,, de faire le tout pour que moise katumbi entre au pays parce que ce le seul personne que les congolais aime, ce lui le future president qui peut nous libere…

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...