Les actionnaires de la BIAC rappellent leur « volonté » de rembourser les épargnants

0
723

« Les actionnaires de la BIAC informent le public qu’en décidant le 4 novembre 2016 en assemblée générale extraordinaire de la dissolution de la banque, les actionnaires ne poursuivent qu’un seul objectif : préserver les intérêts des épargnants, du personnel et des créanciers de la banque« , expliquent les actionnaires de la BIAC dans ce communiqué.

La Banque internationale pour l’Afrique au Congo (BIAC), contrôlée par le groupe Elwyn Blattner, a annoncé le 04 novembre dans un communiqué sa liquidation volontaire, une décision que dément la Banque Centrale du Congo qui gère cette banque depuis sa mise sous tutelle au début de cette année. La BIAC avait été placée sous administration provisoire le 30 mai dernier, en raison d’une grave crise de liquidité dont les causes restent délicates à déterminer, entre la sous-capitalisation chronique de la banque et la décision de la Banque centrale de stopper une ligne de financement.

Le retrait plafonné à 500 000 francs Congolais (environ 500 dollars) et la fermeture des agences pour faire face au manque de liquidités début avril ont conduit à un changement du management de la banque et de ses organes de direction. A ce jour, les épargnants de cette banque commerciale, la quatrième de la RDC, n’ont toujours pas accès à leurs fonds, créant d’une situation d’angoisse dans les pays.

« Les actionnaires de la BIAC notent enfin que leur démarche constitue une solution pour permettre aux épargnants de récupérer l’argent qu’ils ont placé à la banque. Cette solution passera par la dissolution et la liquidation volontaires des biens de la BIAC afin que chaque intéressé puisse prendre possession de ses dépôts. Il appartient maintenant à la Banque centrale du Congo d’agréer le liquidateur pour que la procédure puisse suivre son cours au plus vite« , explique ainsi les actionnaires de cette banque, qui expriment ici leur souci de vouloir calmer les épargnants.

Le communiqué

communique-biac