vendredi, janvier 22, 2021
DRC
21,398
Personnes infectées
Updated on 22 January 2021 à 12:00 12 h 00 min
DRC
5,889
Personnes en soins
Updated on 22 January 2021 à 12:00 12 h 00 min
DRC
14,865
Personnes guéries
Updated on 22 January 2021 à 12:00 12 h 00 min
DRC
644
Personnes mortes
Updated on 22 January 2021 à 12:00 12 h 00 min

En 2007, Charles Mwando Nsimba était belge dans un gouvernement de la RDC

- Publicité-

La question de la double nationalité a été remise à table par des cadres de la Majorité Présidentielle  qui accusent l’ancien membre fondateur du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), Charles Mwando Nsimba, de détenir la nationalité belge, de ce fait, en contradiction avec la nationalité congolaise qui est unique.

De son côté, le député Mwando affirme détenir une seule nationale, en l’occurrence, congolaise.

L’ancien premier vice-président de l’Assemblée Nationale admet toutefois avoir “détenu” la nationalité belge jusqu’en 2007, brandissant son l’acte de renonciation daté du 1er juin 2007 à la presse mardi 16 août, au cours d’une séance de mise au siège du G7 à Kinshasa.

« La preuve, je viens d’avoir un visa britannique de six mois. Si j’étais belge, je n’aurais pas besoin d’un visa britannique », s’est justifié le président du G7.

ACTE-RENONCIATION-1

ACTE-RENONCIATION-2

Néanmoins,  Charles Mwando Nsimba était ministre du transport puis, le , ministre du Développement rural dans le gouvernement d’Antoine Gizenga, ce qui en l’occurrence prouve qu’il détenait la nationalité belge, alors qu’il était membre du gouvernement, en contradiction des lois congolaises.

Par ailleurs, Charles Mwando Nsimba estime que la recherche des personnalités ayant une double nationalité doit continuer afin que tout le monde exhibe sa nationalité jusqu’au plus haut niveau de l’Etat.

 

 

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection