mercredi, septembre 16, 2020
DRC
10,414
Personnes infectées
Updated on 16 September 2020 à 20:02 20 h 02 min
DRC
320
Personnes en soins
Updated on 16 September 2020 à 20:02 20 h 02 min
DRC
9,827
Personnes guéries
Updated on 16 September 2020 à 20:02 20 h 02 min
DRC
267
Personnes mortes
Updated on 16 September 2020 à 20:02 20 h 02 min

Droits de l’homme : Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme est arrivé en RDC

- Publicité-

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Zeid Ra’ad Al Hussein a débuté ce lundi une visite de quatre jours en RDC.

« Lors de cette visite, le Haut-Commissaire a demandé à rencontrer le Président Joseph Kabila et s’entretiendra avec des responsables de premier plan, parmi lesquels le Ministre des affaires étrangères, le Ministre de la Justice et des droits de l’homme, le Ministre de l’Intérieur, le Ministre de la Défense et la Représentante personnelle du Président en matière de lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants. Il rencontrera également le Président de l’Assemblée nationale, le Président du Sénat, le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le Président de la Commission nationale des droits de l’homme ainsi que des membres de la société civile, de la communauté internationale et des agences de l’ONU. Au cours de sa mission, le Haut-Commissaire se rendra à Bukavu pour visiter l’hôpital de Panzi. Il aura aussi des entretiens à Goma avec des responsables provinciaux et avec des organisations de la société civile », indique un communiqué du Haut-Commissariat aux droits de l’homme (HCDH).

L’arrivée du prince Jordanien Zeid Ra’ad Al Hussein intervient quatre jours après que les membres du Conseil de sécurité de l’ONU aient exprimé « leur vive préoccupation face à la réduction de l’espace politique en République démocratique du Congo, en particulier face aux récentes arrestations et mises en détention de membres de l’opposition politique et de la société civile, ainsi qu’aux restrictions des libertés fondamentales telles que la liberté d’opinion et d’expression, et aux retards constants pris dans les préparatifs des élections. » Le Conseil de sécurité avait également «  prié le Gouvernement de la République démocratique du Congo et toutes les autres parties concernées de respecter les droits de l’homme et de s’abstenir de recourir à la violence et à la provocation. »

Spécialiste de la diplomatie multilatérale, Zeid avait en janvier 2014 assuré la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU et présidé les comités 1533 et 1521 du Conseil de sécurité chargés de surveiller l’application des régimes de sanctions concernant, respectivement, la République démocratique du Congo et le Libéria. Il avait également joué un rôle central dans la mise en place de la Cour pénale internationale, en présidant les négociations complexes relatives aux éléments du crime de génocide, des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre.

 

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...