l'info en continu

Venant Tshipasa (COFEDEC/MP) accuse des hutus congolais de protéger les FDLR (Audio)

- Publicité-

Le président national de la Convention des fédéralistes Démocrates Chrétiens (COFEDEC), parti politique de la Majorité Présidentielle, estime les rebelles hutus rwandais FDLR sont les acteurs majeurs dans la déstabilisation du climat sécuritaire dans le sud du territoire de Lubero ainsi que dans les localités du territoire de Walikale, frontalier avec le territoire de Lubero, comme Buleusa ou Rusamanbo au Nord-Kivu.

« Ce qui se passe à Buleusa contamine facilement le sud de Lubero. La solution est dans le départ des  FDLR. Il faut également nos amis Hutus cessent de les protéger. Tant que cela ne sera pas fait, il n’y aura pas de sécurité  lieu au Nord-Kivu (…) quand on demande aux gens de cohabiter il faut d’abord savoir on va cohabiter avec qui ? il y a des hutus sérieux de Rutshuru, des hutus sérieux de Masisi, mais il y a d’autres hutus inconnus, on ne sait pas s’ils viennent d’où, donc on doit les identifier pour savoir si on vit avec qui (…) Je vous avais dit qu’il est difficile de le faire rentrer chez eux aussi longtemps qu’il y aura des complicités internes, des gens qui parlent la même langue avec eux (…) », a dit Venant Tshipasa dimanche 26 juin à Goma à POLITICO.CD

Ecoutez Venant Tshipasa ici :

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. En RDCONGO, tout étranger à une région ne peut s’installer que dans une ville car tout village est lieu d’apprentissage de la langue locale, des moeurs, des cultes, des coutumes traditionnelles et ancestrales

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :