lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min

Financement des élections : Le Professeur Alexis Mbikayi s’interroge sur la part de l’occident

- Publicité-

Les états-majors de différents partis politiques se préparent aux élections de novembre 2016, surtout dans l’opposition. On connait déjà les candidats du G7, de l’UNC, de l’ECIDE et de l’UDPS. Des tractations continuent pour désigner un candidat unique de l’opposition l’élection présidentielle. Alors que la CENI s’est déjà déclarée incapable d’organiser des bonnes élections dans le délai, l’ONU tient au respect du délai constitutionnel. Politico.cd s’est entretenu avec le politogue et internationaliste Alexis Mbikayi Mundeke.

L’ONU insiste sur le respect du délai constitutionnel. Pensez-vous il y aura des élections en novembre 2016 ?

« En me référant rien qu’à la CENI qui a fait l’Etat de lieu de cette question, il sera difficile qu’il y ait élection à cette date-là. Souvenez-vous de ce que le président de la CENI a dit récemment. Or c’est la CENI qui est chargée de l’organisation des élections. Il y a beaucoup de difficultés qu’il faut d’abord élaguer.

Comment analysez-vous la résolution 2277?

La pression de l’occident c’est bien. Mais la RDC est un pays souverain d’abord. Et l’occident sait qu’il y a des préalables à tout ça. Il y a la question du financement. Si je me rappelle, ces élections sont prévues pour un montant d’un milliards deux-cent millions. Le gouvernement ne garantit que 500 millions. Encore qu’avec la crise il est difficile que le gouvernement dégage ces 500 millions. Est-ce que l’occident a déjà donné la suite pour le reste de 700 millions? Quand? A quelle condition?

Que va-t-il se passer en novembre 2016 ?

« On ne peut pas prédire ce qui va se passer en novembre parce qu’on est en Avril. Mais s’il n’y a pas élection la constitution est claire: le chef d’Etat en fonction reste jusqu’à l’installation du président élu. Le président du Sénat ne peut ne peut entrer en fonction que si le président est empêché pour raison de décès, de maladie ou d’incapacité de diriger ».

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...