PUBLICITÉ

33 ONGs demandent à l’ONU d’envisager des sanctions contre des individus qui empêcheraient la tenue des élections dans le délai   

Dans un communiqué envoyé notamment à Politico.cd, trente-trois ONG congolaises demandent à l’ONU d’envisager des sanctions contres personnes qui entraveront l’exécution de la Résolution 2277 spécialement sur la tenue des élections dans le délai.

« La Coalition de 33 ONG pour le respect de la Constitution (CRC), demande au Conseil de Sécurité des Nations Unies, d’envisager l’application des sanctions individuelles contre les personnes physiques ou morales (Interdiction de voyage, gel des avoirs…) qui feront obstacle à la  mise en œuvre de cette Résolution par leurs actes ou discours, en ce qui concerne particulièrement, la tenue de l’élection présidentielle en Novembre prochain, afin de prévenir l’aggravation de la situation politique préoccupante, actuelle de la RDC, qui constitue une menace réelle pour la population civile et la région des grands Lacs. »

La Coalition de 33 ONG « appelle vivement le Gouvernement et la  Commission Nationale Electorale Indépendante (CENI) à prendre des dispositions qui s’imposent à la création des conditions nécessaires pour que le processus électoral soit relancé, et qu’il soit libre, juste, crédible, ouvert, transparent, pacifique et conforme aux délais Constitutionnels.

- Publicité-

La CRC demande également au Gouvernement « de faire libérer tous les prisonniers politiques et d’opinion, et de faire engager des poursuites judiciaires contre les auteurs de ces détentions arbitraires. »

 

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU