“La pétition sur la candidature du cardinal Laurent Mosengwo est une véritable distraction de démobilisation de la population pour les actions prévues au moi d’août 2018. Vigilance et mobilisation recommandée” a interpellé Jonas Tshiombela, membre du comité dirigeant du comité laïc de coordination, CLC. Pour les initiateurs de la pétition, toute opposition à la candidature de Mgr Mosengwo est une peur des prédateurs du peuple Congolais face à cette démarche salvatrice.

“Cet appel de Jonas Tshiombela s’il est partagé par ses pairs du CLC est une manœuvre téléguidée par les ennemis de la nation qui reconnaissent le risque que la candidature salvatrice du cardinal représente pour leur système prédateur installé au Congo depuis trop longtemps” a dit à POLITICO.CD Katako Arnold, membre de la Dynamique Chrétienne pour l’Unité et le Développement, DCUD, structure initiatrice de la pétition pour une candidature du cardinal Laurent Mosengwo aux prochaines élections présidentielles.

“Avec ce geste le CLC sort du bois et nous montre réellement sa vraie nature de loup qu’on a laissé entrer dans la bergerie. Le CLC roule pour un intérêt autre que celui du peuple” estime Katako Arnold.

“À la DCUD nous suivons le développement sur la position de notre frère Jonas Tshiombela avec beaucoup de consternation, nous appelons tout le monde à la retenu. Jonas Tshiombela a le droit d’avoir son opinion que nous respectons d’ailleurs” écrit le compte Twitter de la Dynamique Chrétienne pour l’Unité et le Développement avant de poursuivre: “Nous attendons encore la déclaration officielle du CLC sur ce dossier avec toutes les signatures comme ils nous en ont donné l’habitude. Nous savons que les ennemis du peuple veulent à tout pris noyer la candidature du cardinal. Le silence du CLC risque de devenir complice”.

La Dynamique Chrétienne pour l’Unité et le Développement qui annonce avoir récolté jusqu’à present 827 440 signatures à Kinshasa en 6 jours et 5012 signatures en ligne, en attente des fiches de l’intérieur du pays indique qu’elle procédera bientôt au dépôt de ces signatures au centre Limbonge de Kinshasa, en vue de signifier au prélat Catholique, l’appel du peuple pour sa participation à la gestion du pays à travers la magistrature suprême.


La Dynamique Chrétienne pour l’Unité et le Développement dit réunir en son sein de membres de toutes les confessions religieuses dont les protestants (Milapro), les salutistes (MLS), les Kimbaguistes, évangélistes et pentecôtistes et les Catholiques à travers le CALCC.

Fiston Mahamba