RDC: signature d’un accord siège entre le gouvernement et Médecins sans Frontières

IMG-20240210-WA0177

Un accord de siège a été signé entre la République Démocratique du Congo, représenté par le vice-Premier ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala et Emmanuel Lampaert, Représentant- Pays de Médecins Sans Frontières(MSF), samedi 10 janvier à Kinshasa.

« Nous nous réjouissons au nom du gouvernement qu’une organisation comme Médecins Sans Frontières ait un cadre de travail sécurisant, un cadre de travail qui confirme le partenariat, c’est très important, il reste dans la mise en œuvre », a déclaré Christophe Lutundula.

Le MSF intervient dans plusieurs provinces de la RDC en apportant une aide humanitaire aux populations dans le besoin tels qu’en période des inondations, des guerres, des maladies endémiques et consorts.

Le patron de la diplomatie congolaise est persuadé que cet accord va plus encourager le MSF afin de faire davantage pour la RDC, surtout connaissant l’engagement humanitaire et social, ainsi que les traditions de Médecins Sans Frontières à travers le monde. Il a rassuré que l’Etat congolais va réellement honorer ses engagements à l’issue de cet accord.

Le Représentant-Pays de MSF Congo a pour son compte, salué la signature de l’Accord de siège après 40 ans de présence en RDC, soit depuis 1981 que le MSF est partenaire médico-sanitaire et médico-humanitaire.

« C’est avec joie et émotion que nous mesurons pleinement l’engagement que nous venons de prendre en ce moment, où nous signons l’Accord de siège qui désormais lie les Médecins Sans Frontières et le gouvernement de la République démocratique du Congo », a déclaré Emmanuel Lampaert.

Il espère fermement à un cadre juridique équilibré qui va permettre à cette Organisation humanitaire de s’inscrire davantage au côté du ministère de la Santé afin de rester auprès des plus vulnérables, au chevet des malades au sein de la communauté et même des fois au péril de leur vie .

Les équipes de MSF ont travaillé ensemble avec le ministère de la Santé en soignant plusieurs blessés des guerres durant le mois de janvier dans la province du Nord-Kivu. Il a été sans cesse inquiet des conséquences des conflits armés pour les civils .

Rebecca NUMBI

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.