PUBLICITÉ

RDC-Zambie : Le Gouvernement note les avancées dans le volet coopération des batteries électriques 

Lors de la cinquante-troisième réunion du Conseil des Ministres présidée par le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi vendredi 13 mai, le ministre de l’Industrie, Julien Paluku a fait le point sur les avancées « significatives » enregistrées dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations du DRC-Africa Business Forum, spécialement en ce qui concerne le volet coopération avec les États africains producteurs des composants des batteries électriques. 

Dans le compte rendu de cette réunion, le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya a fait savoir que la signature de la déclaration commune par les Chefs d’États de la RDC et de la Zambie le 29 avril dernier à Lusaka, précédée de la signature de l’accord de coopération entre les deux pays présentés respectivement par leurs Ministres en charge de l’Industrie, des Mines et des Finances, concrétisent la volonté commune de mettre en place une chaîne de valeur dans le secteur des batteries électriques et des énergies. 

D’après lui, grâce à cette coopération, les deux pays pourront véritablement jouer leur rôle dans la fixation du prix du cobalt sur le marché international ainsi, influencer efficacement, en amont et en aval, le marché des inputs et des outputs de la chaîne de valeur des batteries et des voitures électriques. 

C’est dans ce cadre, dit-il que « le Centre d’Excellence Spécialisé dans la formation et la recherche en chimie et technologie des batteries pour accompagner l’ambition du gouvernement a été lancé à Lubumbashi le 22 avril 2022 ».

À cet effet, ajoute Patrick Muyaya, un site de 12.000 hectares a été identifié dans la province du Haut-Katanga qui devra abriter les industries pilotes de fabrication des précurseurs des batteries.

« Considérant le caractère transversal de ce projet pour lesquels les plus grands producteurs des batteries au monde manifestent leur intérêt, le plaidoyer a été fait pour que chaque membre du gouvernement, dans sa sphère de compétence, joue sa partition en toute célérité en vue de permettre aux Congolais de bénéficier véritablement des ressources minières de leur pays », a-t-il déclaré avant de conclure que le Conseil a pris acte de cette note d’information. 

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU