PUBLICITÉ

RDC: le GEC lance l’institut de recherche sur la politique, la gouvernance et la violence dénommé « Ebuteli »

Le Groupe d’étude sur le Congo (GEC) a lancé, le vendredi 25 février dernier, un institut de recherche qui fonctionne sous forme d’une association sans but lucratif de droit congolais. Cette association est dénommée « Escalier » en lingala, «Ebuteli».

En effet, « Ebuteli » travaille en partenariat avec le Groupe d’étude sur le Congo (GEC), un centre de recherche basé à l’université de New York.

D’après Fred Bauma, Secrétaire Exécutif de « Ebuteli », leurs analyses portent sur la politique, la gouvernance et la violence. À l’en croire, ce centre de recherche a pour mission de promouvoir, à travers des recherches rigoureuses, un débat informé pour trouver des pistes de solution aux nombreux défis auxquels la RDC est confrontée.

« Dans un environnement très souvent obscurci par des rumeurs faciles à propager, nous espérons que notre travail contribuera à un débat éclairé sur les questions de grande importance nationale », a-t-il fait savoir.

Ebuteli proposera des analyses objectives, axées sur trois piliers à savoir : la politique, la gouvernance et la violence.

Sur la politique, ce centre veut susciter et promouvoir le débat public sur l’avenir du Congo. Face à la violence, apprend-t-on, Ebuteli recherchera et comprendra les causes profondes et les protagonistes de la violence au Congo. Pour la gouvernance, il étudiera et enquêtera sur le système de prédation qui s’accapare les richesses du Congo.

« Nos recherches s’intéressent à l’élaboration et à la mise en œuvre, ou pas, des politiques publiques et à la problématique de la redevabilité. Nous analysons également les interactions pacifiques et conflictuelles qui en résultent en RDC et dans d’autres pays de la région», a laissé entendre Fred Bauma.

Pour lui, ces recherches contribueront à la promotion de la gouvernance et de la citoyenneté responsables.

Par ailleurs, le GEC a aussi présenté un nouveau ouvrage écrit anglais par son fondateur Jason Strearns. Cet ouvrage est intitulé : «The War That Doesn’t Say Its Name: The Unending Conflict in the Congo» en français : «la guerre qui ne dit pas son nom : le conflit sans fin au Congo».

Cet ouvrage passe en revue la guerre dans la partie Est de la République Démocratique du Congo où les groupes armés locaux et étrangers font leurs lois en massacrant les paisibles citoyens congolais à cause des ressources naturelles du pays.

Après cette présentation de cet ouvrage, un débat scientifique houleux a réchauffé l’assistance avec des panellistes tels que le député national, Juvénal Munubo, le député Nyarugabo Muhizi Moïse, Jason Strearns et consorts.

Il sied de noter que l’association Ebuteli a été créée le 9 juin 2021. Elle s’aligne comme un cadre de réflexion dont la mission est de booster l’essor de la RDC en proposant des pistes de solutions à travers des recherches rigoureuses qui contribuent à la promotion de la gouvernance et de la citoyenneté responsables.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU