lundi, octobre 18, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Le PV déposé par les 6 confessions religieuses est « un document qui pose déjà problème de forme et de fond du point de vue de droit » (Porte-parole ECC)

- Publicité-

Le Porte-parole de l’Église du Christ au Congo, le révérend Éric Senga, affirme que le procès-verbal déposé par le groupe de 6 confessions religieuses à l’Assemblée nationale est illégal. Il a fait cette déclaration lors d’une émission à la radio Top Congo FM ce mardi 24 août 2021.

« Nous ne savons pas dans quelle mesure, l’Assemblée nationale va commencer à cautionner ou endosser un document qui pose déjà un problème de forme et de fond du point de vue de droit », déclare le Porte-parole de l’ECC.

- Publicité-

Il indique qu’ils ont constaté que le groupe de 6 confessions religieuses a pris une décision qu’ils qualifient de « rupture ».

« Il y a eu convocation qui n’a pas obéi aux règles d’autant que le président et le vice-président (de la plateforme) sont (sur place) dans la ville (de Kinshasa). Il s’ajoute à cette convocation illégale et irrégulière, des procès-verbaux qui auraient été déposés à l’Assemblée nationale. Nous avons constaté que nos frères ont décidé d’une sorte de rupture », souligne le révérend Éric Senga.

Il a, par ailleurs, indiqué qu’une réunion appelée « réunion de la dernière chance » sera bientôt convoquée car, selon lui, la réunion de la plénière bien que convoquée régulièrement, n’avait pas eu lieu étant donné que les questions préjudicielles n’avaient pas été vidées.

André Mbata, président de la Commission paritaire mixte, chargée d’examiner le procès-verbal de désignation des membres de la CENI, révèle que les résultats de ces examens seront disponibles au plus tard la semaine prochaine.

« Je suis certain que la semaine prochaine, au plus tard, l’Assemblée nationale tiendra sa plénière sur ce dossier de la CENI. Parce que dès que la commission a fini son travail, il faudra le reproduire, c’est une question de logistique », a-t-il indiqué.

Sur la question de savoir si toutes les confessions religieuses ont également déposé leurs listes des délégués, André Mbata déclare que « vous le saurez la semaine prochaine au cours d’une plénière de l’Assemblée nationale qui sera convoquée à cet effet ».

Signalons que 6 confessions religieuses, sauf l’église Catholique et l’Église du Christ au Congo (ECC), avaient déposé leur procès-verbal de désignation du candidat président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), le 19 août 2021, à l’Assemblée nationale, de manière unilatérale.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU