PUBLICITÉ

Échauffourées à l’Unikin : 5 blessés dont 1 officier supérieur de la police, 13 infiltrés arrêtés avec 2 machettes, le sous-commissariat de Mont Habor incendié

Le commissaire provincial de la police nationale congolaise ville de Kinshasa Sylvano Kasongo a dressé le bilan de l’opération de maintien de l’ordre menée ce lundi 26 juillet 2021 sur le site de l’université de Kinshasa.

Le général Sylvano Kasongo indique qu’à l’issue de cette opération, 5 ont été blessés dont un officier supérieur de la police, 31 étudiants interpellés puis libérés, 13 personnes infiltrées venant du quartier Mbanza Lemba arrêtées avec 2 machettes.

La même source renseigne également qu’un véhicule appelé communément ketch a été incendié et le sous-commissariat de police Mont Habor vandalisé puis incendié.

Par ailleurs, la police qui dit comprendre la colère des étudiants, appelle toute la communauté estudiantine au calme.

Dans la foulée, la police révèle que les deux policiers présumés complices de Matondo Mwalimu, auteur de la bavure sont en train d’être jugés en procédure de flagrance par le tribunal militaire garnison de Ngaliema.

« Les recherches s’intensifient pour retrouver Matondo Mwalimu toujours en cavale. La police est déterminée à le retrouver pour qu’il réponde de son acte odieux devant la justice », », rassure le général Sylvano Kasongo qui réaffirme son attachement à la sacralité de la vie humaine.

Les étudiants irrités manifestaient ce lundi 26 juillet contre le meurtre de leur condisciple Shama Honoré, étudiant en G2 en Sciences de l’information et de la Communication, tué par balle par un policier samedi 24 juillet dernier au quartier Libération dans la commune de Selembao alors qu’il enregistrait la vidéo d’une scène dans le cadre du travail pratique du cours de l’initiation au cinéma.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU