mardi, octobre 26, 2021
DRC
57,453
Personnes infectées
Updated on 26 October 2021 à 3:28 3 h 28 min
DRC
5,432
Personnes en soins
Updated on 26 October 2021 à 3:28 3 h 28 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 26 October 2021 à 3:28 3 h 28 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 26 October 2021 à 3:28 3 h 28 min

l'info en continu

Ituri : suite à l’insécurité, l’administrateur policier d’Irumu décrète un couvre-feu de 20h à 05h Komanda

- Publicité-

L’administration policière du territoire d’Irumu a décrété depuis ce vendredi 2 juillet 2021, un couvre-feu de 20h à 05h sur toute l’étendue de Komanda, chef-lieu de la chefferie de Basili.

Cette décision a été prise à l’issue d’une réunion du comité territorial de sécurité présidée par l’administrateur de ce territoire en présence du commandant du secteur opérationnel des forces armées congolaises dans la province de l’Ituri.

- Publicité-

D’après le colonel Siro Nsimba, cette décision vise à permettre aux services de sécurité à faire correctement leur travail qui est la protection de la population civile et tous leurs biens.

« Nous avons arrêté des mesures par rapport à la sécurité de Komanda. Parmi les mesures, il faut retenir le couvre-feu qui commence déjà ce soir à partir de 20h jusqu’à 05h. Donc la population doit laisser les services de sécurité et de défense de faire leur travail » déclare l’administrateur du territoire.

Le centre de Komanda qui est sous menace des rebelles ougandais de l’ADF a été le théâtre de justice populaire la journée de jeudi 01 juillet où au moins huit personnes soupçonnées d’être des collaborateurs de ces rebelles ont été lynchées par la population.

Pour permettre à toute la population civile à vaquer librement à leurs occupations et éviter toute action visant à semer la haine au sein des communautés locales, l’administrateur policier a invité les habitants de ce cette grande agglomération du territoire à collaborer avec les forces de sécurité.

Les rebelles ougandais de l’ADF auteurs des massacres des populations civiles, pillages des biens et incendies des maisons ont multiplié leurs actions criminelles dans plusieurs chefferies de ce territoire, notamment Bahema-Boga, Mitego, Tchabi, Walesse-Vonkutu et Basili poussant ainsi nombreux de leurs habitants à se déplacer vers des endroits jugés sécurisés.

Gloire Mumbesa, depuis Djugu

- Publicité -

EN CONTINU