mardi, septembre 15, 2020
DRC
10,401
Personnes infectées
Updated on 15 September 2020 à 22:01 22 h 01 min
DRC
317
Personnes en soins
Updated on 15 September 2020 à 22:01 22 h 01 min
DRC
9,817
Personnes guéries
Updated on 15 September 2020 à 22:01 22 h 01 min
DRC
267
Personnes mortes
Updated on 15 September 2020 à 22:01 22 h 01 min

RDC: Kalev Mutond, l’ancien chef de l’ANR, dans la peau du militant politique

- Publicité-

L’ancien Directeur général de l’Agence Nationale des Renseignements, ANR, Kalev Mutond était aussi ce jeudi 23 juillet parmi les manifestants ayant répondu présents à l’appel du Front Commun pour le Congo, FCC, pour soutenir les institutions du pays et dire non à la dicature qui s’installe. Arborant tout souriant et fier sa casquette, son echarpe et sa chemise des couleurs bleu, jaune et rouge du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, PPRD, avec les effigies de l’ancien président de la République, Joseph Kabila, Kalev Mutond n’a pas fait dans la dentelle.

Jusqu’à présent, il n’a jamais affiché ses couleurs politiques nonobstant ses accointances avec le sénateur Joseph Kabila et les bonzes de l’ancien régime.

Il sied de rappelé Kalev Mutond a été Interpellé puis relâché par l’agence nationale des renseignements dont il fut il y a si peu l’administrateur Directeur général. Il a connu un autre tournant ce vendredi 14 février 2020, un ordre de mission a été effectivement établi au nom de Kalev Mutond en tant que conseiller politique par la Primature. Un ordre de mission établi par le Directeur de Cabinet du premier ministre François Kabuya Kalala.

Ce dernier a été interpellé brièvement par l’ANR pour vérifier l’authenticité du document établi puis relâché par la suite selon plusieurs sources. Une version contestée par la Primature qui refute cette prétendue interpellation de son Directeur de cabinet. Est-il que Kalev Mutond qui a été interpellé par l’ANR est frappé par une interdiction de sortir du territoire national émise contre lui par la Direction Générale de Migration qui a par ailleurs confisqué son passeport diplomatique.

Par ailleurs, Kalev Mutond risque aussi d’être jugé aux États-Unis après que la cour suprême des États-Unis ait refusé de revenir sur le rejet, le 12 mars 2019, de la cour d’appel du district de Columbia (Washington) , qui avait jugé que, dans l’affaire qui les oppose à Darryl Lewis, ni Alexis Thambwe Mwamba, à l’époque ministre congolais de la Justice, ni Kalev Mutond, l’ancien patron de l’Agence nationale de renseignement (ANR), ne pouvaient bénéficier de l’immunité qui s’applique aux responsables étrangers sur le sol américain.

Le lundi 29 juin dernier, la plus haute cour de la justice américaine avait rejeté le recours introduite par des avocats d’Alexis Thambwe et Kalev Mutond pour faire annuler cette décision. Par son refus, la Coup Suprême de justice américaine ouvre la voie à des poursuites contre Alexis Thambwe Mwamba et Kalev Mutond.

Thierry Mfundu

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...