l'info en continu

La Congolaise des voies maritimes (CVM): les agents exigent l’annulation du contrat qui lie leur entreprise à Dredjing

- Publicité-

Au cours du sit-in observé devant les installations de leur compagnie à Banana, dans le territoire de Moanda au Kongo-Central, les agents de la Congolaise des voies maritimes (CVM) ont exigé l’annulation du contrat qui lie la CVM à Dredjing.

Il s’agit d’une société qui s’occupe des opérations de dragage des biefs maritimes congolais.

- Publicité-

Ces agents de la CVM déplorent aussi le manque-à-gagner et les arriérés des salaires qui ne font que se multiplier depuis 2014, date de la signature d’un protocole entre la CVM et Dredjing international, une firme belge s’occupant du dragage des biefs maritimes congolais. 

D’après le syndicaliste Ernest Mpila cité par la radio Okapi, le gouvernement a déjà initié les démarches pour octroyer à la CVM, une autre drague et a émis le souhait de rompre ce partenariat mais la firme belge ne semble pas être d’accord. 

Dans le protocole signé en Août 2014 entre la CVM et cette société de dragage, rappelle-t-il,  » il a été convenu de la mise à niveau des techniques de la CVM dans le domaine marin par les personnels de cette firme belge, et l’épargne de fonds sur tous les revenus mensuels pour permettre à la CVM de se procurer sa propre drague. »

Mais rien n’a été fait 6 ans durant et la CVM continue à s’enfoncer, ajoute Ernest Mpila, président local de la délégation syndicale joint par la radio Okapi.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :