l'info en continu

Journée des Casques Bleus:« la MONUSCO est entièrement impliquée dans la recherche de la paix et la sécurité dans l’Est de la RDC » affirme le Général Costa Neves

- Publicité-

« Les femmes dans le maintien de la paix, une clef pour la paix » est le thème placé au centre de la journée internationale des Casques Bleus célébrée ce 29 Mai par les Nations-Unies.

La dite journée a été festoyée sur fond d’un contexte particulier lié aux défis sécuritaires et humanitaires énormes dans l’Est de la République démocratique du Congo notamment les violences accrues des groupes armés en Ituri et au Kivu, rapporte le commandant des forces de la mission onusienne, MONUSCO.

- Publicité-

Pour le lieutenant-Général Augusto Costa Neves, la contribution des Casques Bleus demeure efficace dans la recherche de la paix et la sécurité à l’Est.

« Avec le défi lié au Covid-19, nous sommes appelés à harmoniser nos opérations avec les mesures préventives contre la propagation de la pandémie. Mais la MONUSCO est entièrement impliquée dans la rechercher de la paix et la sécurité dans l’Est de la RDC. » a fait savoir Costa Neves à Radio Okapi.

« Dans l’Ituri, nos troupes sont impliquées dans la lutte pour la protection des civils au sud de Bunia, le rétablissement du trafic routier sur la nationale numéro 27, et la protection de plus de 300 mille personnes déplacées en Ituri. Dans la région de Beni, nous sommes impliqués dans les opérations conjointes avec les FARDC contre les groupes armés. Là, nous priorisons l’axe Alungupa, Kamango, Byakato-Mamove, etc. Dans la zone, nous avons aussi des travaux intenses de réhabilitation des routes pour faciliter le mouvement des populations locales et celui des FARDC dans leurs opérations. C’est juste une partie des actions des casques bleus ici dans l’Est de la RDC. Et j’espère que nous avons fait des efforts importants pour contribuer à la stabilisation de la RDC », a-t-il poursuivi.

Dans un rapport publié cette semaine, le BCNUDH, Bureau conjoint des Nations-Unies aux droits de l’homme note une inquiétante détérioration de la situation sécuritaire et humanitaire dans la province de l’Ituri liée à l’escalade démesurée de l’activisme des groupes armés notamment la CODECO, coopérative pour le développement du Congo, auteure des nombreuses violences et déplacement massif de la population.

Serge Sindani l POLITICO.CD

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU