l'info en continu

Sud-Kivu : Un détenu meurt de faim à la prison centrale de Kabare

- Publicité-

La prison centrale de Kabare au Sud-Kivu vient d’enregistrer encore un décès à cause de la famine. Selon Emmanuel Bengheya, président de la Société civile de Kabare, ce détenu s’appelait Papy Mashimango et est mort dans la matinée de ce Mardi 26 Mai 2020 par manque de nourriture.

La victime est originaire du Katanga et était condamné pour 8 ans de prison ferme. Celui-ci avait déjà purgé 7 ans et 6 mois et devrait quitter la prison en septembre prochain; fait savoir la société civile qui cite pour sa part ses collègues détenus.

- Publicité-

Par manque des nourritures, la situation sanitaire de plus de 250 détenus se détériore davantage et la prison risque d’enregistrer plusieurs autres cas de décès pour manque de nourriture au delà des conditions inhumaines dans lesquelles les détenus vivent. Actuellement, il y a rupture des stocks des médicaments et de la nourriture précise la même source. Le gouvernement provincial est invité à intervenir dans l’urgence

« Des cas des maladies sont également signalés dans cette maison carcérales et malheureusement les détenus n’ont pas accès aux soins de santé de qualité, par manque des médicaments dans le dispensaire de la prison. A part la santé, il y a aussi l’hygiène de ces détenus. L’accès à l’eau potable pour l’hygiène corporelle est un défis majeure. »

Contacté à ce sujet, le ministre provincial de la Justice et Droits humains confirme le décès de ce détenu mais rejette les circonstances de sa mort et parle quant à lui que : »le rapport de l’hôpital de Kabare m’est parvenu et ça prouve que le détenu est décédé de suite d’une maladie »

Cette structure citoyenne demande au gouvernement provincial de secourir les détenus de la prison de kabare en honorant sa promesse aux détenus de la dotation d’un montant de 1000 USD par mois, lors de son passage à Kabare, il y a quelques mois. Cet argent servirait à bien répondre aux besoins de base des ses prisonniers.

Depuis le début de l’année, cette maison carcérale vient d’enregistrer son troisième décès à cause soit de manque de nourriture ou soit des mauvaises conditions sanitaires et hygiéniques.

Thierry M. RUKATA

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Je ne comprend pas. Vous voulez dire que le gouvernement provincial a promis 4 dollars par mois (1000 dollars/mois aux 250? prisoniers) pour le maintien de chaque prisonier et il est incapable de tenir cette minable promesse? La comedie ne tues pas!!!.

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :