vendredi, janvier 22, 2021
DRC
21,398
Personnes infectées
Updated on 22 January 2021 à 13:00 13 h 00 min
DRC
5,889
Personnes en soins
Updated on 22 January 2021 à 13:00 13 h 00 min
DRC
14,865
Personnes guéries
Updated on 22 January 2021 à 13:00 13 h 00 min
DRC
644
Personnes mortes
Updated on 22 January 2021 à 13:00 13 h 00 min

“Le peuple congolais attend de la coalition au pouvoir l’amélioration des conditions de vie” ( La CENCO)

- Publicité-

C’est ce que les évêques membres du comité permanent de la Conférence Nationale Épiscopale du Congo (CENCO) ont soutenu ce lundi dans les conclusions de leurs travaux organisés du 24 au 28 février, à Kinshasa.

Le but de ces travaux était d’évaluer la situation politique du pays.

Les évêques catholiques qui sint inquiets quant au fonctionnement de la coalition au pouvoir (FCC-CACH), estiment que cette dernière est à la base des crises multiformes qui surgissent et qui font planer des inquiétudes sur le changement social vivement attendu.

“Un an après l’alternance au sommet de l’État, des crises multiformes surgissent et font planer des inquiétudes sur le changement social vivement attendu. En effet, une tension préoccupante qui règne au sein de la coalition au pouvoir, se répercute sur la gouvernance et entame le fonctionnement de l’appareil de l’Etat”, peut-on lire dans le rapport de ces assises lu par le secrétaire général de la CENCO, l’Abbé Donatien Nsholé.

Dans leur rapport, les prélats catholiques ont formulé plusieurs recommandations au président de la République, il s’agit notamment:

  • De poursuivre la restauration de la paix dans les zones gagnées par l’insécurité et ;
  • D’oeuvrer à la matérialisation des dispositions annoncées en matière de lutte contre la corruption ainsi que la dépolitisation de l’appareil judiciaire et l’administration publique. Au gouvernement
  • De faire de son mieux pour réaliser les prévisions budgétaires votées en vue de l’amélioration des conditions de vie des congolais ;
  • Donner des signaux forts de la lutte contre l’impunité.

En outre, les membres du comité permanent de la CENCO ont demandé au président de la République d’achever le processus électoral en organisant les élections locales qu’ils consistent comme étant “un gage de la démocratie à la base.”

Thierry Mfundu

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection