Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

vendredi, mai 29, 2020
DRC
2,660
Personnes infectées
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
2,210
Personnes en soins
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
381
Personnes guéries
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
69
Personnes mortes
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min

La Banque mondiale présente à Ilunkamba son projet d’un milliard de dollars pour appuyer la gratuité de l’enseignement

Le directeur des opérations de la Banque mondiale pour la République démocratique du Congo, la République du Congo, la République centrafricaine et le Burundi Jean-Christophe Carret, a été reçu en audience ce lundi 21 janvier par le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba à qui il a présenté le « projet d’urgence sur l’équité et le renforcement du système éducatif » à travers lequel cette institution de Breton wood entend soutenir la gratuité de l’enseignement lancée depuis l’an scolaire 2019-2020 par Félix Tshisekedi.

Jean-Christophe Carret a fait l’économie de ce projet au premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba mais aussi à la presse, avant qu’il ne soit soumis au conseil d’administration de la BM en février prochain.

 » Les principaux axes de ce projet sont au nombre de quatre ou cinq. Le premier consiste à s’entendre sur un plan d’action sur trois ans dans le secteur de l’éducation primaire. S’entendre notamment sur où sont sur l’ensemble du territoire (de la RDC) les zones rouges, c’est-à-dire, les zones où la politique de gratuité a emmené un afflux très important d’élèves dans les écoles supplémentaires. Une partie de ce projet permettra au gouvernement de construire en urgence des salles de classe nécessaire à l’accueil de nouveaux élèves « , a expliqué Jean-Christophe Carret.

Par ailleurs, il s’agira de « s’entendre aussi sur l’identification des enseignants qui, pour l’instant ne sont pas payés, avant de payer ces enseignants, c’est très important d’avoir un processus d’identification des enseignants « , a t-il poursuivi en second lieux.

« Le troisième axe, c’est s’entendre sur un code de conduite que devront signés tous les enseignants. Il y a aussi des disparités dans la qualité des enseignants. Certains sont très bons, les autres les sont moins « , a exigé le représentant de la Banque mondiale.

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un appui d’urgence au titre de projet d’investissements classiques IDA. Il est chiffré à 1 milliard de dollars américains. La structuration du financement du milliard de dollars américains est moitié « don  » et  » moitié prêt « . L’examen de ce projet par le conseil d’administration de la Banque mondiale est prévu à la fin du mois de mars. Son entrée en vigueur dans les semaines qui suivront.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...