Plusieurs mouvements citoyens ont manifesté ce vendredi 30 Août 2019 devant l’Hôtel de ville de Kinshasa pour exiger aux députés provinciaux de destituer le Gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny NGobila.

Ces mouvements accusent le Gouverneur Gentiny Ngobila d’avoir violer la constitution en nommant et en permutant des bourgmestres.

Pour ces jeunes, la manifestation de ce vendredi n’est qu’une prélude aux différentes actions qu’ils comptent menées dont l’apothéose aura lieu le 15 septembre prochain lors de la rentrée parlementaire.

“Nous venons de lancer officiellement, en ce jour du 30 août 2019, le début des manifestations pacifiques de grande envergure afin d’exiger aux députés provinciaux de la ville province de Kinshasa de destituer l’usurpateur Gentiny_Ngobila pour violation intentionnelle des textes de la République.
Le grand rendez-vous est pris pour ce 15 septembre 2019, journée annoncée pour la rentrée parlementaire
,” a déclaré le porte parole des manifestants à la presse.

Ils ont aussi félicité la police pour l’encadrement de la manifestation.

Nos félicitations à la police nationale pour l’encadrement de la manifestation, du début jusqu’à la fin,” ont ils déclaré.

Thierry Mfundu

1 comment

  1. Et la cour constitutionnelle dans tous ça ? Ce n’est pas à elle de veiller à ce que les textes de la république soient respectés ?

Comments are closed.