Le gouverneur de la province de l’Ituri l’honorable Jean Bamanisa Saidi a mis sur pied d’œuvre une commission d’enquête judiciaire sur les récentes atrocités perpétrées dans le territoire de Djugu , de Mahagi et d’Irumu où des miliciens dirigés par un certain Ngudjolo ont dévasté la région, occasionnant ainsi des morts civils et des déplacements massifs des paisibles citoyens.

Ayant comme mission d’enquête judiciaire, cette commission permettra à dénicher les auteurs de tous ces crimes et les traduire en justice.

Dans un communiqué rendu public par l’auditeur militaire garnison de l’Ituri et président de la commission, toutes les familles ayant perdues leurs membres ou biens soit qui ont été blessées ou agressées sexuellement sont conviées d’approcher cette commission à l’auditorat militaire garnison de l’Ituri à Bunia pour identification et audition.

Le capitaine Aimé Umba Kalembe appelle en même temps tous ceux qui ont des renseignements à fournir à la justice de venir pour identifier et appréhender les auteurs de tous ces actes terroristes en vue de leurs poursuites, ajoute ce communiqué parvenu à POLITICO.CD.

Notons que plusieurs faits infractionnels ont été commis en territoire de Djugu depuis fin 2017, suite aux attaques des hommes armés, notamment des tueries en masse, des incendies des maisons, déplacements massifs de la population pour ne citer que cela, des actes que le président de la république, Felix Tshisekedi Tshilombo, avait traité d’une « tententive de génocide » lors de son dernier passage à ville de Bunia , chef-lieu de la province de l’Ituri.

Serge Sindani | POLITICO.CD