Dans sa résolution intitulée pas d’entraves au changement rendue publique ce lundi 24 juin 2019, les évêques de la CENCO reunis en assemblée plénière du 17 au 21 juin, ont recommandé au futur gouvernement de mettre au centre de son action l’amélioration des conditions de vie de la population. Et ce, spécialement dans les secteurs de l’éducation, la santé et les infrastructures.

Ils ont aussi demandé au futur gouvernement de se préoccuper du grave devoir de l’éducation scolaire, en autres, en régularisant la situation salariale des enseignants non payés ou omis.

Ce qui selon eux, est un préalable nécessaire à la gratuité de l’enseignement promise par le Chef de l’État.

Ils ont aussi plaidé pour la mise en place de mettre en place un comité de lutte contre la corruption, de travailler a la dépolitisation de l’appareil judiciaire et de veiller à l’effectivité de l’autonomie des provinces.

La publication de ses différentes résolutions sont intervenues 3 jours après la rencontre des évêques de la CENCO et le Chef de l’État Félix Tshisekedi à qui ils ont remis ces recommandations.

Thierry Mfundu