RDC: Colère et consternation après un week-end meurtrier à Beni

La ville de Beni, dans l’Est de la République démocratique du Congo a de nouveau été endeuillée ce week-end. Une attaque attribuée par les autorités au groupe rebelle d’Allied defense force (ADF) a fait plusieurs morts.

Selon plusieurs témoignage, l’assaut a commencé à la nuit tombée vers 18h30-19h00 (16h30-17h00 GMT).  Un médecin de l’hôpital général de Beni a affirmé à l’AFP avoir vu « 16 morts, dont 12 civils et quatre militaires ou rebelles ». Il fait état de « huit blessés dont cinq civils ».

Des armes lourdes et légères ont été entendues jusqu’après minuit, d’après le médecin qui n’a pu dire s’il s’agissait des assaillants ou d’une riposte de l’armée régulière.

Des humanitaires étrangers se trouvent depuis début août dans cette ville du Nord-Kivu en raison d’une épidémie de fièvre Ebola. « L’attaque-surprise s’est déroulée dans les rues de Beni-ville », a poursuivi le médecin.

L’attaque a visé des quartiers proches du centre de cette ville commerçante de plusieurs centaines de milliers d’habitants, contrairement aux autres qui se déroulent d’habitude dans les quartiers périphériques au nord sur la route de l’aéroport de Mavivi.

« Quatre victimes ont été tuées dans le taxi qui les transportait », a précisé la source médicale.

L’attaque a suscité la colère sur les réseaux sociaux, où certains dénoncent l’impuissance de l’armée congolaise et de la force de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco) qui dispose d’une base à l’aéroport.

« Pendant qu’à Kinshasa, très loin du drame de Beni, ça parle tranquillement processus électoral, impuissante, la ville de Beni elle, déplore plus de 12 morts pendant une énième attaque des  »présumés ADF » », s’insurge sur Twitter Enock Nyamwisi, qui se présente comme un militant du groupe citoyen Lutte pour le changement (Lucha).

Plusieurs centaines de civils ont été tués depuis octobre 2014 dans la région de Beni dans des massacres attribués aux ADF.

Les ADF désignent actuellement une mystérieuse nébuleuse vivant en communauté dans les forêts près de Beni, sans afficher de leader ni de revendication.

Historiquement, les ADF sont un groupe d’Ougandais musulmans qui s’est replié à la fin des années 90 dans l’est du Congo pour lutter contre le président Yoweri Museveni.

Avec AFP.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Pierre Bemba se dit “révolté et consterné” par la répression contre Martin Fayulu

L’ancien chef rebelle Jean-Pierre Bemba, l’un des alliés principaux de l’opposant Martin Fayulu, accuse la Garde Républicaine d’avoir “tiré à balles réelles” ce mardi à Lubumbashi.

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.