Moïse Katumbi accueilli par un bain de foule en RDC, la frontière fermée

L’opposant Moïse Katumbi est arrivé à la frontière Congolaise de Kasumbalesa, marchant à pieds après avoir rempli les formalités du coté de la Zambie. L’ancien gouverneur du Katanga a atteint les services d’immigration de la RDC qu’il a trouvé fermés rapportent des sources de son équipe.

Dans des vidéos publiées sur internet, l’opposant est sur le sol Congolais accueilli par un bain de foule scandant des chansons à sa gloire. Les partisans de Moïse Katumbi, venus par plusieurs centaines attendre le retour du candidat déclaré d’Ensemble pour le changement à la prochaine présidentielle mettent le cap à présent vers le poste frontalier pour “faire entrer” leur leader.


 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD. 

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.