Enquête contre Kanku: la CPI dit « surveiller » la situation de très près

3
868

Floribert Kabange Numbi, Procureur général de la République (PGR) annonce ce mardi l’ouverture d’une enquête dans l’affaire des conversations téléphoniques du député Clément Kanku.

Le PGR dit avoir écrit à Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale,  pour qu’il « entende » le député Kanku!

« Si les faits sont avérés, son immunité sera levée. Mais on en est pas encore là« , dit Floribert Kabange lors de sa conférence de presse ce mardi à Kinshasa.

Deux enregistrements audios et des révélations du journal américain New York Times ont clairement établi une implication du député de l’opposition Clément Kanku dans les massacres dans la région congolaise du Kasaï, mais aussi une probable implication dans les assassinats des experts de l’ONU.

Selon Margot Tedesco, chargée de sensibilisation de la CPI en RDC, l’institution de justice internationale, qui suit de très près la situation dans le Kasaï, s’en tient d’abord aux autorités judiciaires congolaises.

« La CPI est une organisation complémentaire. Elle n’intervient que lorsque les autorités compétentes n’ont pas la volonté ou n’ont pas les capacités d’enquêter ou de poursuivre des crimes qui pourraient se révéler de la compétence de la CPI« , a-t-elle dit ce mardi sur les ondes de la radio TOP Congo.

Toutefois, la représentante de la CPI fait savoir que la procureure Fatou Bensouda continuer de suivre la situation au pays: « le bureau du Procureur surveille de très près la situation en RDC et elle est en contact avec les autorités pour voir quelles les dispositions idoines qui ont été prises »

Fatou Bensouda, la procureure général de la CPI,  s’est déclarée en avril dernier profondément préoccupée par les violences graves dans les provinces des Kasaï.  Mme Bensouda a même rappelé « à toutes les parties concernées » que la CPI a ouvert une enquête en RDC en 2004, et que son Bureau continue à surveiller avec une extrême vigilance la situation sur toute l’étendue du territoire congolais.

3 Commentaires

  1. Bande des malades vous tous, il n y a pas des justices dans ce monde, Roger Lumbala était avec de M23 il est ou aujourd’hui, Tango Fort Vendait des armes quand New York Times à l’époque avait dit de revelation sur sa personne Le procureur était ou à l’époque et son dossier ça se trouve ou?? Bande des voleurs de tout le façon tout le monde va mourir un jour. Quand c’est l’opposition la situation change de niveau. Fuck You

  2. Que faut-il encore comme preuve à la CPI pour délivrer un mandat d’arrêt contre cet individu??????????
    Il s’agit de la MORT des citoyens bon sang!!!!!!!

  3. Pendant combien de temps cette dame surveillera-t-elle la situation en RDC? Ou elle est incompétente, ou elle s’est fait acheter par Kabila. On sait qu’à la fin de son mandat, elle devra retourner en Gambie où la lutte pour la vie va reprendre.
    Tous les africains en charge de la RDC se sont mouillé les mains avec l’argent sale de Kabila. Bensuda, Sidikou, Kodjo et tant d’autres.

Comments are closed.