Samy Badibanga promet la cohésion nationale et la tenue des élections

Dans son discours devant la représentation nationale à l’occasion de la plénière portant investiture du nouveau gouvernement d’union nationale, le nouveau chef de l’exécutif national a présenté un programme énumérant les priorités de son équipe selon les secteurs.

Selon le Premier ministre la mission principale de son gouvernement est de consolider la cohésion nationale, l’organisation des élections et répondre à la crise économique et sociale.

La première mission est de consolider la cohésion nationale qui est mise à mal par les divergences des vues au niveau politique. Cependant, je crois en la foi inébranlable des congolais dans l’unité de notre pays et dans l’amour de notre patrie. Pour ce qui est des éléments de notre cohésion nationale qui apparaissent rompus, mon gouvernement et moi même allons travailler d’arrache-pied et si nécessaire ramer à contre courant pour rassembler la société congolaise autour des valeurs de la nation” à souligné Samy Badibanga Ntita.

Le premier ministre dit vouloir avec son gouvernement encourager un dialogue permanent entre toutes les couches sociales et politiques pour parvenir à la vraie cohésion nationale.

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD. 

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…