La Ceni dément avoir affirmé pouvoir organiser les élections en 2017

0
900

Plusieurs médias ont anonncé lundi la possibilité d’organiser les élections en 2017, contrairement au profil intialement présenté par la CENI, parlant d’avril 2018.

Selon l’esprit de ce communiqué, l’entretien entre Corneille Nangaa, président de cette institution d’appui à la démocratie et le bureau du Sénat n’a pas été sanctionné par une déclaration de la CENI annonçant des élections en 2017. L’audience a plutôt porté sur le développement de différents scénarii découlant des exigences de différents acteurs internes et externes dont celle s’accrochant à la tenue absolue des élections en 2017 note le document.

« Ainsi la CENI tient à démentir le reportage fait à la suite de son audience auprès du bureau du Sénat. Elle poursuit avec assiduité l’opération d’identification et enrôlement des électeurs en vue d’élections libres, démocratiques, transparentes, crédibles et apaisées conformément aux résolutions pertinentes prises lors du dialogue politique national inclusif« , conclu ce communiqué portant la signature d’Onésime Kukatula Falash, rapporteur adjoint de la commission électorale nationale indépendante.

Cette mise au point de la CENI intervient après la sortie du minsitre congolais des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda, affirmant la présidentielle qui devait avoir lieu cette année en République démocratique du Congo ne pourra pas se tenir avant « avril 2018 ».