jeudi, octobre 8, 2020
DRC
10,804
Personnes infectées
Updated on 8 October 2020 à 15:33 15 h 33 min
DRC
289
Personnes en soins
Updated on 8 October 2020 à 15:33 15 h 33 min
DRC
10,239
Personnes guéries
Updated on 8 October 2020 à 15:33 15 h 33 min
DRC
276
Personnes mortes
Updated on 8 October 2020 à 15:33 15 h 33 min

Adolphe Muzito: « le 19 décembre a été vidé par le dialogue »

- Publicité-

Pour cette nouvelle tribune qui s’est tenue mardi 13 septembre 2016 à N’sele, dans l’Est de la capitale congolaise,  il a été question de « dévoiler au petit peuple qui n’arrive pas à piétiner la cité de l’Union Africaine les contours et les dessous des cartes » du Dialogue politique qui s’est ouvert depuis le 1er septembre en République démocratique du Congo.

A bâtons rompus, la population s’est adressée à Adolphe Muzito, fortement indignée de le voir participer au Dialogue qu’elle qualifie « de complot contre la Nation« .

Réunie dans une résidence de l’ancien premier Ministre, à une trentaine de Kilomètres du centre-ville de Kinshasa, plusieurs centaines de personnes ont manifesté leur crainte de voir le Président Joseph Kabila briguer un troisième mandat.

Dans sa réponse, le cadre du Parti Lumumbiste Unifié (PALU) a, dans un ton conciliant,  élaboré les différents points qui, selon lui, ont déjà fait l’objet d’un consensus.

Il s’agit « du glissement » qui n’est autre que le dépassement du délai constitutionnel qui impose la tenue du scrutin présidentiel avant la date du 19 Décembre 2016.

« Avant les négociations du Dialogue politique national, ce point a fait l’objet de différentes contradictions entre la Majorité et l’Opposition et voir les morts le 19, 20 et 21 janvier 2015, les journées de protestations de la population contre la conditionnalité du recensement général de la population à la présidentielle« , renseigne Adolphe Muzito.

« Avec le Dialogue, il est question de résoudre tous ces problèmes, tout en évitant les désordres et des morts« , a expliqué le cadre du Palu, tentant de calmer la colère de ses interlocuteurs.

Pour l’ancien Premier Ministre, le Dialogue est « le seul canal » qui permettra notamment de résoudre le problème du respect du délai constitutionnel.

« Glissement ou pas, la question de la fin du mandat du président Joseph Kabila est vidée par le Dialogue. C’est la-bas qu’il faudra trouver un accord politique et éviter ainsi à la nation de sombrer dans le chaos« , a conclu M. Muzito.

- Advertisement -

Par ailleurs, Adolphe Muzito s’est dit « être prêt à boycotter » toute résolution du Dialogue « sans l’avale de la population congolaise« .

4 Commentaires

  1. … si tel est le cas, comment interpréter les deux discours des présidents des chambres du parlement qui estiment que le dialogue n’est pas au-dessus de la constitution? Pour moi, je suis sceptique et non assouvi quant à ma soif de voir nos dirigeants sincères… il y a encore des agendas cachés, non loin de la duperie du peuple, lorsque ce dernier croupit dans la misère. Honorable Muzito, vous avez trouvé l’ESU avec un salaire modique, vous l’avez amélioré. Et depuis que vs êtes parti, Matata Ponyo n’a presque rien fait!!! Non, ça. Ayez pitié du peuple.

  2. C’est pathétique, même la base du Palu qui est censé au moins se réjouir du partenariat avec le président Kabila souhaite ardemment la fin de l’idylle. Ce qui veut que le bas peuple n’a bénéficié de rien sauf les dirigeants. Le Palu a d’ailleurs comme ministre depuis 10 ans au même poste des mines Kabwelulu.

    • Malheureusement il n’existe pas de sondage dans notre pays sinon on aurait constaté que ce pouvoir est déjà passé sous la barre de 10% d’opinions favorables !

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...