Rétropédalage! Le député national Henri Mova, haut cadre du PPRD, recule après avoir affirmé que c’est Emmanuel Shadary qui a gagné les élections présidentielles de 2018; le dimanche 24 novembre devant les militants de son parti, réunis à l’occasion de l’installation du Président National de la Ligue des Jeunes de ce parti Serge Kadima Luabeya.

Mes propos ont été dénaturés… J’étais en train de louer le courage du camarade Shadary qui, malgré la défaite à continué à diriger et à même gagné les élections subséquentes,” a-t-il déclaré sur les réseaux sociaux.

Et d’ajouter: “J’appelais les jeunes à la même abnégation …J’ai posé la question de savoir si quelqu’un qui a perdu pouvait avoir l’embonpoint et la prestance de Shadary. J’ai dit que cela relevait de la stratégie de notre chef.”

Henri Mova, ancien secrétaire général du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) entre mai 2015 et février 2018, avait déclaré ce qui suit en Lingala: « Comme vous le pouvez voir! Est-ce qu’il (Emmanuel Shadary, ndlr) avait échoué ? Est-ce que quelqu’un qui a échoué peut il se tenir avec autant d’assurance devant les gens ? Est-ce qu’il peut avoir encore la force diriger autant des personnes comme aujourd’hui? Comprenez qu’il s’agit des stratégies. Comme le Général Che Guevara lui-même, notre Général Major, c’est toujours de la stratégie ».

Il est également revenu sur le rôle de la jeunesse dans son parti. Et d’haranguer les jeunes de son parti: “ Est-ce que vous êtes convaincus que nous avons perdu? Ainsi à partir d’aujourd’hui, il nous faut recommencer à implanter notre parti partout par ce que le combat n’est pas fini.”

Ces propos ont suscité une levée des boucliers dans le camp du Cap pour le Changement ( CACH) d’autant plus que les propos de Dunia Kilanga, un autre cadre de ce parti sont encore frais dans la tête des membres du CACH. Ce dernier avait déclaré que “le président actuel est le fruit de la volonté de Joseph Kabila”. Lui aussi a fait un rétropédalage quelques jours après.

Notons qu’à chaque jour qui passe, le PPRD continue à multiplier les provocations principalement ciblées contre l’UDPS et la récente tentative de conciliation amorcée par le Directeur de Cabinet du Chef de l’État Vital Kamerhe entre les deux ligues des jeunes de ces partis n’ont pas arrêté l’hémorragie.

Thierry Mfundu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *