La correction d’erreurs matérielles effectuée par la chambre spéciale de la Cour constitutionnelle n’a pas éteint la flamme des contestations nées depuis la publication des résultats des législatives nationales et des sénatoriales pour la troisième législature.

Un groupe des députés qui se disent injustement invalidés va descendre ce mardi 9 juillet 2019 à la Cour constitutionnelle et à l’Assemblée nationale pour contester leurs invalidations et déposer un mémo au président de la Cour constitutionnelle et à la présidente de l’Assemblée nationale.

Nous venons de constituer un groupe des députés injustement invalidés. Demain, nous allons faire un sit in devant la Cour constitutionnelle. Nous allons lire et remettre un mémo au président de la Cour et à la présidente de l’Assemblée nationale“, a déclaré Louis D’or Balekelayi, déclaré élu dans la circonscription de Mont-Amba à Kinshasa, puis invalidé.

D’autres députés, de l’opposition ont fait leur sit in devant la Cour constitutionnelle. Ils y ont veillé. Le président a institué la chambre spéciale pour examiner des erreurs matérielles qui ont permis de repêcher certains d’entre eux. À ce stade, la Cour dit avoir rendu des arrêts définitifs dans les contentieux électoraux des élections du 30 décembre 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *