Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, mai 26, 2020
DRC
2,297
Personnes infectées
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
1,893
Personnes en soins
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
337
Personnes guéries
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
67
Personnes mortes
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min

L’Abbé Donatien N’shole redoute « un agenda caché » derrière le report des élections à Beni et Butembo

Le porte-parole et secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, l’Abbé Donantien N’shole a enchaîné avec des questions pour tenter de comprendre le nième report des élections en RDC par la CENI, quoi que concernant seulement les circonscriptions de Beni et Butembo au Nord-Kivu et Yumbi dans la province de Maï Ndombe.

« Pourquoi est-ce qu’on a pas interdit la campagne où les gens étaient plus exposés, et on attend après la campagne. Pourquoi est-ce qu’on a pas interdit aux gens d’aller aux églises, où les catholiques, par exemple le prêtres touchent les gens en donnant la communion ou en bénissant. Pourquoi seulement maintenant? Autant de questions qui doivent être posées« , a-t-il enchaîné.

Selon lui, rien, aucune raison sécuritaire ou sanitaire ne justifient ce report des élections. Mais de toute évidence « quelque part, il y a comme un agenda caché », a soutenu le porte-parole de la CENCO.

Mercredi 26 décembre 2018, soit 4 jours avant la tenue des élections présidentielle législatives nationales et provinciales, la CENI a annoncé à l’opinion, le report in-extremis des élections dans le ville de Beni, Butembo au Nord-Kivu et la cité de Yumbi en province de Mayi Ndombe.

Cette décision fait réagir diversement l’opinion congolaise. La coalition de l’opposition Lamuka qui soutient la candidature de Martin Fayulu se prononce ce jeudi 27 décembre sur la question. Plusieurs cadres de cette plateforme, notamment Moïse Katumbi ou encore le candidat président Martin Fayulu lui-même se sont déjà opposés publiquement à cette décision à titre individuel. L’autre coalition de l’opposition, le Camp de changement de Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ne s’est pas encore prononcée là-dessus.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...