Martin Fayulu: “je parle le lingala, le kikongo, je peux m’exprimer en tshiluba”

Martin Fayulu est-il “sans base” comme l’affirment ses détracteurs? “Pas du tout”, réponds le concerné dans une interview à la presse belge le lundi. “Originaire du Bandundu, je vis à Kinshasa et avec les gens du Congo central, il y a un réservoir de 10,7 millions d’électeurs. Dans l’Equateur Jean-Pierre Bemba me soutient tandis que Moïse Katumbi mobilise le Katanga en ma faveur”, affirme-t-il.

Le candidat de la coalition LAMUKA est effet soutenu par l’ancien vice-Président Jean-Pierre Bemba, l’ex-gouverneur du Katanga Moïse Katumbi, l’ancien Premier ministre Adolphe Muzito ou encore l’ancien ministre Freddy Matungulu. Malgré les retraits de Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi, Martin Fayulu estime qu’il reste en pole position pour l’emporter.

“Vital Kamerhe est, certes, populaire à Bukavu mais dans le Nord du Kivu, le patron c’est Mbusa Nyamwisi, qui me soutient. Les gens savent que le changement, c’est Fayulu”, dit-il à propos du président de l’UNC.

“Les gens savent que je suis constant et c’est la population qui m’avait donné les surnoms de « gardien du temple » ou « soldat du peuple »… Je parle le lingala, le kikongo, je peux m’exprimer en tshiluba, mais ce qui compte, c’est que je suis présenté comme une alternative au pouvoir actuel”, ajoute-t-il. 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

A Genève, Martin Fayulu “m’a demandé de lui garantir le poste de Premier ministre”

Nouvelle révélation autour du fiasco de Genève. Félix Tshisekedi, dans une interview à Jeune Afrique, affirme que Martin Fayulu lui avait demandé de lui “garantir le poste de Premier ministre” une fois qu’il aurait voté pour lui. 

A Kindu, Olive Lembe appelle à ne pas voter pour “ceux qui ont épousé des étrangères”

La campagne électorale devient rude en République démocratique du Congo. Du côté du pouvoir, la Première dame Olive Lembe Kabila est entrée en scène cette semaine. 

Jean-Pierre Kambila: “la RDC est un pays majoritairement chrétien, un homo ne peut diriger notre pays”

Officiellement clôturée, la campagne électorale en République démocratique du Congo continue sur les réseaux sociaux en attendant les élections du 30 décembre prochain. Ce dimanche, elle vire à une séance de propos homophobes.

Un problème de logement pour le président Félix Tshisekedi

Le nouveau président de la République démocratique du Congo a passé la nuit dans un hôtel à Kinshasa, dans l’attente de l’aménagement d’une résidentielle officielle.