Le “Zaïre” de Nzanga Mobutu annonce son soutien au grand meeting du 29 septembre

Très discret depuis son départ du gouvernement en 2011, Nzanga Mobutu refait de plus en plus surface, du moins sur les réseaux sociaux. L’ancien vice-Premier ministre a annoncé ce mardi le soutien de son regroupement politique “Zaïre” à la prochaine grande mobilisation commune de l’opposition.

Le regroupement politique ZAÏRE participera au meeting populaire de l’opposition qui se tiendra à Kinshasa ce samedi 29 septembre 2018“, a-t-il dit sur son compte Twitter.

Sept ténors de l’opposition ont annoncé la semaine dernière la convocation d’une grande mobilisation à travers le pays pour réclamer des élections libres, démocratiques et transparentes. Adolphe Muzito, Félix Tshisekedi, Freddy Matungulu, Jean-Pierre Bemba, Martin Fayulu, Moïse Katumbi et Vital Kamerhe estiment tous que le processus actuel n’est pas libre et inclusif.

Président de l’Union des démocrates mobutistes (Udemo),  Nzanga Mobutu est arrivé en quatrième position au premier tour de l’élection présidentielle de 2006 avec 4,77 % des voix. Courtisé par les deux premiers,  Joseph Kabila et Jean-Pierre Bemba (son beau-frère), le fils du maréchal Mobutu ralliera finalement le camp du président Kabila, avant d’être nommé tour à tour ministre d’État de l’Agriculture en février 2007 et vice-Premier ministre, puis ministre de l’Emploi lors d’un remaniement le 19 février 2010.

Le 10 mars 2011, le président Kabila rend publique sa décision du 8 mars 2011 et brise l’alliance AMP-UDEMO en limogeant Mobutu Nzanga de son poste de vice-Premier ministre. Depuis, de l’étranger où il vit, il dénonce le régime de Kinshasa.

L’UDEMO, son parti politique, prendra part aux prochaines élections sous le regroupement politique “Zaïre”.

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD. 

A Genève, Martin Fayulu “m’a demandé de lui garantir le poste de Premier ministre”

Nouvelle révélation autour du fiasco de Genève. Félix Tshisekedi, dans une interview à Jeune Afrique, affirme que Martin Fayulu lui avait demandé de lui “garantir le poste de Premier ministre” une fois qu’il aurait voté pour lui. 

Le Secrétaire général de la coalition de Katumbi salue l’élection de Tshisekedi

“L’avènement de Félix Tshisekedi à la magistrature suprême marque un progrès indéniable…

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…