Monseigneur Pierre Kazadi Lukonda Ngube Ngube ancien candidat à l’élection présidentielle du 30 décembre dernier, a fait une communication à la presse ce 26 juin 2019 à Lubumbashi. Il s’est déclaré Chef de file de ” l’opposition républicaine légitime.

Parlant de la paix, il a déclaré qu’elle n’existe pas sans “développement, démocratie et bien-être social

Le chef de file de l’opposition républicaine légitime, s’est interrogé si la paix dont on parle existe-t-elle en RDC? Et de répondre ” Il n y a pas de paix en république démocratique du Congo. Qui ignore que le pays est en guerre, dans sa partie Est depuis plus de 20 ans et qui a fait plus de 12 millions de morts. “

Pour Pierre Ngube Ngube, il s’agit là ” d’une catastrophe jamais vécue depuis la deuxième guerre mondiale et sur laquelle, les pays africains, en l’occurrence l’Union Africaine et la communauté internationale font semblant .” a-t-il dénoncé.

L’ancien candidat président de la république estime que la paix au Congo est strictement l’affaire des congolais, qui doivent s’émanciper pour comprendre quoi faire en vue de sortir le pays de la ” démocratie catastrophique .” A l’entendre parler, c’est une tromperie que de compter sur l’aide de l’Occident en espérant l’instauration de la paix en RDC.

Monseigneur Pierre Ngube Ngube explique que “la paix en RDC est brisée depuis 1960 .” Ce brisement a-t-il poursuivi ” est l’œuvre de ceux qui veulent maintenir le Congo sous la colonisation, pour continuer à piller nos ressources. ” Il a fustigé le comportement des congolais qui entretiennent les intérêts égoïstes.

Condamnant avec la dernière énergie l’esprit de division, de tribalisme, de séparatisme, de haine tribale, il note que tous ces maux ne profitent pas à la RDC.

Soucieux de l’avenir de la RDC, le chef de file de l’opposition républicaine légitime, demande à la faveur de l’alternance politique (primo): ” que les acteurs politiques arrêtent leurs divisions et leurs conflits inutiles dont le fondement est le positionnement politique qui ne profite pas au pays.” (secundo) Il exhorte à la population ” de pouvoir œuvrer pour la paix en commençant par la lutte contre les antivaleurs, à tous les niveaux de la société .”

Junior Ngandu | politico.cd