Accusé par l’Assemblée provinciale du Kasaï central, Denis Kambayi, ancien Gouverneur de cette province n’a eu recours qu’à la malédiction que comme mode de réponse face aux élus du Kasaï central: “Vous et tous vos complices pyromanes, Kamuina Nsapu et tous ses esprits de Bajila Kasanga vont vous poursuivre jusque dans vos familles.”

Et de cracher: « après avoir tué Kamuina Nsapu, maintenant c’est ma tête qu’ils veulent. Mais ils la paieront trop cher »

Les faits remontent au samedi 15 juin dernier où l’assemblée provinciale du Kasaï central qui a adopté le rapport de la Commission de contrôle des biens meubles et immeubles de la province. Elle a recommandé au nouveau gouverneur Martin Kabuya de déférer son prédécesseur Denis Kambayi devant la justice. Auparavant c’était l’accusation de détournement d’une vingtaine des véhicules qui pesaient sur lui, curieusement à l’adoption dudit rapport le week-end, Kambayi est accusé d’avoir laissé à la province une dette d’au moins 10 millions USD en seulement une année de mandat.

Réaction peu ordinaire de l’intéressé

Incrimine, Denis Kambayi a promis de tenir une conférence de presse ce mardi 18 juin au siège du Grand Kasaï Holding, sa nouvelle structure.
Il sera question pour lui de réagir sur ce rapport mais également communiquer sur l’alliance entre l’espace Kasaïen et le Grand Katanga ainsi que sur sa contribution sur l’avenir de la grande coalition FCC-CACH.

Déjà sur son compte WhatsApp, le nouveau sénateur n’a pas attendu le rendez-vous donné à la presse pour fustiger les accusations des élus du Kasaï central. L’ancien Gouverneur estime que l’Assemblée provinciale en veut à sa carrière politique et l’accuse d’être à la solde de ses détracteurs.
« Allez-y comprendre le genre des personnes qui sont derrière la campagne d’intoxication contre ma personne, sont les instigateurs et complices de l’assassinat de Kamuina Nsapu et des responsables de plusieurs engagements bancaires et dettes au Kasaï central », a-t-il réagit

L’ancien Ministre des sports n’a eu d’autres choix que de les maudire: « vous et tous vos complices pyromanes, Kamuina Nssapu et tous ses esprits de Bajila Kasanga vont vous poursuivre jusque dans vos familles ». L’ancien ministre de Sports et loisirs dit être décidé de leur donner ceux qu’ils cherchent. « Après avoir tué Kamuina Nsapu, c’est ma tête qu’ils cherchent. Dites-leur tous qu’ils la paieront trop cher, car trop c’est trop », se déchaîne-t-il.

Pour lui, les enquêtes sur les biens et la gestion de la province doivent concerner tous les gouverneurs qui ont travaillé sous Kabila fils. Il estime que l’organe délibérant du Kasaï central veut tout simplement l’opposer à son frère mujila kasanga, Martin Kabuya, présentement à la tête de la province.

Signalons que depuis un certain temps, les violons ne s’accordent pas entre Denis Kambayi et plusieurs personnalités de la province du Kasaï central dont les Sessanga père et fils, Lubaya Claudel, Ntumba John et Kande Alex. Il pointe du doigt son prédécesseur à Gouvernorat du Kasai central Alex Kande. Les deux personnalités sont allés en justice pour disputer le siège de la députation provinciale.

TBM