Alors que les relations ont été tendues entre Félix Tshisekedi et l’église catholique après la publication des résultats du scrutin présidentiel. L’église ayant pris fait et cause pour le candidat Fayulu dont elle reconnait la victoire.

Les obsèques de tshisekedi ont servi de dégel.
En effet, après la rencontre entre la CENCO et le président Félix Tshisekedi mais aussi la rencontre avec Mgr Mosengwo à la paroisse Notre dame.

Ce qui a permis un renouement entre l’église et l’état.
La dernière annonce de Mgr Fridolin Ambongo qui appelle les fidèles catholiques à venir massivement à la messe de requiem prévue ce vendredi 31 mai illustre cet état de chose.

La présence des prélats au salon d’honneur de l’aéroport de N’djili pour accueillir la dépouille du Sphinx en est l’illustration la plus marquante.

Voir Mgr Fridolin Ambongo au côté de Mgr Mosengwo au salon d’honneur de l’aéroport de N’djili est un signe fort pour les anti cléricaux. L’église accepte la nouvelle alternance au sommet de l’état.

Il faut dire qu’Etienne Tshisekedi est un allié voir un ami de Mgr Mosengwo avec qui ils ont collaboré lors de la conférence nationale souveraine. L’un comme premier ministre et l’autre comme président du HCRPT.
Catholique pratiquant, Étienne tshisekedi ne pouvait que mériter les hommages de ces pères dans la foi.

TBM