A 45 jours des élections, des camions de la CENI sont encore en Tanzanie

C’est la Commission électorale nationale indépendante (CENI) elle-même qui fait l’annonce. Une forte délégation dirigée par son président, Corneille Nangaa, s’est rendue au porte de transit à Dar es Salaam, en Tanzanie; pour superviser l’arrivée du matériel électoral destiné à la RDC.

Selon les premières estimations relayées par ZooEco, pas moins de  157 camions «tout terrain» destinés à la partie Est du pays ont été réceptionnés sur place par M. Nangaa et son équipe.

Ces images ont étonné au pays. Depuis plusieurs semaines, des inquiétudes montent autour de ces élections. La Commission électorale est systématiquement pointé du doigt. Selon plusieurs sources, elle ne saurait être prête pour la date du 23 décembre.  A quelques 45 jours du scrutin, la présence de ces matériel en Tanzanie, qui mettront plusieurs jours pour arriver au pays, ne fait qu’accroître ces craintes.

Quant au matériel déjà arrivé au pays, une grande qualité n’est pas encore déployée, alors qu’une autre est envoyée vers les provinces par des moyens de fortune.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Comment Nangaa a définitivement flingué ses machines!

Si la Commission électorale comptait sur l’expertise britannique pour imposer une légitimité internationale en faveur des machines à voter très contestées au pays, c’est désormais chose perdue.

RDC: Pourquoi l’UDPS veut “à tout prix” aller vers les élections

Le plus ancien et le plus historique des partis d’opposition en République démocratique du Congo tente étrangement seul une mêlée vers des élections pourtant perdues d’avance. 

Comment Kabila a “neutralisé” Kin-kiey Mulumba

La candidature de Tryphon Kin-Kiey Mulumba, qui a sonné comme une rébellion au sein du pouvoir, a finalement tourné court.

Kabila 2 – Ne Muanda 1

La fameuse deuxième mi-temps promise par le gourou Ne Muanda Nsemi a visiblement été remportée par le Pouvoir congolais, par forfait.