Où sont passées les retombées du nouveau code minier dans le budget Tshibala?

Début janvier, le président Joseph Kabila a mis le feu au secteur minier du pays avec un nouveau code plus nationaliste, qui, selon des autorités congolaises, avait pour but de ramener plus de recettes dans les caisses de l’Etat et faire profiter les Congolais du boom du Cobalt, dont le pays en regorge la moitié de la production mondiale.

La fureur des miniers du pays, qui auront tout mis en oeuvre pour bloquer ce nouveau code témoignait surement la détermination du gouvernement à aller à l’encontre de leurs intérêts. Intervenant à la 3ème conférence minière de Kolwezi en septembre dernier, le président Joseph Kabila a d’ailleurs interpellé son gouvernent à “mettre urgemment en oeuvre le nouveau code“.

Sauf que le Premier ministre Bruno Tshibala semble n’avoir pas écouté cet appel. Dans un budget national  adopté à l’assemblée nationale, l’ex-cadre de l’UDPS présente en équilibre, en recettes et en dépenses, à près de six milliards de dollars américains, la loi de finances du pouvoir central pour l’exercice 2019.

Le nouveau budget, adopté par la chambre basse du parlement congolais, est présenté en équilibre, en recettes et en dépenses, à 10.352.319.780.053 CDF. Appliqué au taux de change de 1.747,8 CDF le dollar, ce projet de budget de l’Etat s’évalue à 5,923 milliards de dollars américains (USD).

Par ailleurs, quant à l’exécution de la loi de finances n°17/005 du 23 juin 2017 du pouvoir central pour l’exercice 2017 (reddition des comptes de l’exercice 2017), l’on indique que globalement, les recettes réalisées se sont élevées à 6.478,61 milliards de Fc contre 11.524,53 milliards des prévisions. Soit, un taux de réalisation de 56,22%. Ce qui dégage une moins-value totale de 5.045,91 milliards de FC, qui représente une valeur relative de 43,78 %.

En d’autres termes, et à scruter de près les deux budgets de l’année qui prend fin et de l’année 2019, les prévisions sont exactement les mêmes, à quelques différences très peu signifiante.  Par ailleurs, Bruno Tshibala qui présente là son troisième budget à la national, semble avoir utilisé les mêmes prévisions dans chacun d’eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Comment Nangaa a définitivement flingué ses machines!

Si la Commission électorale comptait sur l’expertise britannique pour imposer une légitimité internationale en faveur des machines à voter très contestées au pays, c’est désormais chose perdue.

RDC: Pourquoi l’UDPS veut “à tout prix” aller vers les élections

Le plus ancien et le plus historique des partis d’opposition en République démocratique du Congo tente étrangement seul une mêlée vers des élections pourtant perdues d’avance. 

Comment Kabila a “neutralisé” Kin-kiey Mulumba

La candidature de Tryphon Kin-Kiey Mulumba, qui a sonné comme une rébellion au sein du pouvoir, a finalement tourné court.

Kabila 2 – Ne Muanda 1

La fameuse deuxième mi-temps promise par le gourou Ne Muanda Nsemi a visiblement été remportée par le Pouvoir congolais, par forfait.