PUBLICITÉ

Devant le conseil de sécurité de l’ONU, la CENCO appelle la CENI à crédibiliser le processus électoral

Invitée à briefer les membres du conseil de sécurité de l’ONU sur l’évolution du processus électoral en cours en République Démocratique du Congo, la conférence épiscopale nationale du Congo, CENCO, a peint le tableau d’un processus qui doit aboutir par l’organisation des élections le 23 décembre prochain.

Pour la CENCO, si les processus actuel n’aboutit pas à l’organisation d’élections transparentes, inclusives et apaisées, la RDC risque une escalade de tensions.

- Publicité-

Pour prévenir cette situation, l’épiscopat Catholique appelle à une crédibilité absolue du processus électoral.

« La clarification de la situation des millions de personnes enrôlées sans empreintes digitales, le consensus sur l’utilisation ou non de la machine à voter, la prise en compte de mesures de décrispation inscrites dans l’accord de la Saint Sylvestre,… » sont les piliers d’une élection crédible a dit Monseigneur Marcel Utembi, président de la CENCO devant les membres du conseil de sécurité.

La CENCO a annoncé qu’elle participera activement au processus électoral en déployant 1026 observateurs en long terme et 40.000 observateurs à cours terme.

« La CENCO compte sur l’engagement de la CENI à accréditer ces observateurs, qui seront bien formés et leur faciliter cet important travail qui contribuera à l’apaisement du climat post-électoral. »

Fiston Mahamba

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU