La semaine qui commence ce lundi 6 août 2018 sera décisive pour la commission électorale nationale indépendante (Ceni) avec le dépôt des candidatures pour les élections législatives nationales et présidentielle du 23 décembre 2018 dont la clôture est maintenue pour le 8 août courant.

Selon les informations provenant de certains états majors de partis politiques, ce lundi , le président de l’Union pour la Nation Congolaise, UNC, Vital Kamerhe qui a été investi par son parti au terme d’un congrès  de deux jours tenu à Kinshasa va déposer sa candidature à la présidentielle à la Ceni. Une autre candidature est de Martin Fayulu pour le compte de la Dynamique de l’opposition qui sera déposée à la centrale électorale.

Avec la confirmation de ses proches collaborateurs et militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps), Félix Tshisekedi Tshilombo déposera également sa candidature à la Ceni le mardi 7 août courant, un jour avant la fin de l’opération de dépôt des candidatures.

Mais la question que toute l’opinion se pose est de savoir quel sera le candidat du pouvoir étant donné que l’autorité morale de ce regroupeùent est frappé par la constitution qui l’interdit de briguer un troisième mandat. Mais un député national membre de la famille politique de Joseph Kabila qui s’est confié à Politico.cd  n’a pas mâché les mots. En clair, le député Stanislas Mbayo dit qu’il ira déposer la candidature de Joseph Kabila à la Ceni et son parti dispose déjà 100.000 dollars américains, caution non remboursable exigée par la centrale électorale à chaque candidat président de la république.

Qu’attend Noël Tshiani, Freddy Matungulu, Monique Mukuna… pour déposer leurs candidatures dont la clôture est confirmée le mercredi 8 août 2018. Du côté de la Ceni, le message est clair: pas de prolongation.

Kerima