Une résolution au sénat américain pour exiger le transfèrt Pacifique du pouvoir en RDC

L’oeuvre de sénateurs Cory Booker et Jeef Flake, une résolution bipartite est passée au Sénat américain, exhortant le gouvernement de la RDC à prendre des mesures concrètes pour assurer un transfert pacifique du pouvoir par l’organisation d’élections libres et équitables d’ici fin 2018.

Cette résolution demande également à Kinshasa de mener une enquête crédible et indépendante sur le meurtre de deux experts des Nations unies, tués en mars 2017 au Kasaï central sur l’axe Bukonde- Tshimbulu, alors qu’ils menaient des enquêtes sur les violences dans cette contrée. Il s’agit de l’Américain Michaël Sharp et la suédoise d’origine vénézuélienne Zaida Catalan.

Dans cette optique, human rights Watch appelle à des pressions accrues pour convaincre le président Joseph Kabila à changer le cap surtout que l’organisation constate que le président sortant ne prend pas rapidement des mesures concrètes en vue d’élections libres et équitables.

” Il faut d’urgence des pressions accrues pour le convaincre de changer le cap”, note Human Rights Watch.

Kerima

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Comment Nangaa a définitivement flingué ses machines!

Si la Commission électorale comptait sur l’expertise britannique pour imposer une légitimité internationale en faveur des machines à voter très contestées au pays, c’est désormais chose perdue.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

Et si Nangaa et Fayulu disaient la même chose?

Le président de la CENI a fait savoir que seuls les bulletins papiers seront comptabilisés et pris en compte durant les prochaines élections, rejoignant peut-être la position de l’opposition Martin Fayulu, candidat de la coalition LAMUKA.