Rentrée parlementaire: Tshibala sur le gril
S‘asseoir sur le gril, le braséro, d’un barbecue est une situation très embarrassante, explique le Robert. D’où l’expression “être sur le gril”. En République démocratique du Congo, un homme est dans cette position : le Premier ministre Bruno Tshibala, l’homme catapulté à la Primature en avril dernier, s’est lui-même placé dans cette posture fâcheuse.

Entre scandale personnel, bagarre à la Primature ou encore des multiples accusations de détournements et d’incompétence avérée, l’ancien cadre de l’UDPS, l’homme qui a passé une grande partie de sa vie à lorgner sous l’épaule d’Etienne Tshisekedi, s’enterre à petit feu, alors que la situation politique pays semble le dépasser.

Ainsi, à l’ouverture de la nouvelle session parlementaire ce 15 mars, celle de tous les enjeux, sur fond du processus électoral, la tête du Premier ministre est de plus en plus réclamée. “S’il y a une seule et unique motion durant cette session, c’est sûr qu’il sera emporté”, confie un cadre de la Majorité Présidentielle.

En effet, du côté du pouvoir ou même de celui de l’opposition, Bruno Tshibala ressemble à une chauve-souris importune, que tout le monde souhaiterait s’en débarrasser. “Nous sommes en dehors même de clivages; il s’agit ici de stature d’Etat. On parle d’un homme qui a failli à sa mission, il a déshonoré cette fonction [du Premier ministre], il doit partir!” s’exclame ce député MP.

Des rumeurs annoncent en effet une motion contre le Premier ministre qui devrait être traitée durant la session. Le principal problème reste celui du remplacement de Tshibala, alors que des rumeurs annoncent des négociations avec Félix Tshisekedi, le fils d’Etienne Tshisekedi.

Gaston Engbaka.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Lambert Mende: “Nous avons encore besoin de Kabila pour longtemps”

POLITICO Magazine rencontre Lambert Mende Omalanga, actuel Porte-parole du gouvernement, mais qui aura eu la chance d’avoir été tour à tour dans la rébellion contre le père de Joseph Kabila, dans l’opposition politique contre ce dernier, pour finir par rejoindre la Majorité Présidentielle, sur laquelle s’appuie largement le Président de la République. Depuis 2008, le ministre Mende est l’une des pièces maîtresses du président Joseph Kabila. Dans cette interview exclusive, le ministre congolais de la Communication et des Médias revient sur l’oeuvre du président jospeh kabila, depuis son arrivée au pouvoir à ce jour.

Terminus pour Bruno Tshibala?

Au moment où il représentait le président Kabila au 37ème sommet de la SADC en Afrique du Sud, le Premier ministre Bruno Tshibala vivrait, à en croire la situation au pays, ses dernières heures en tant que Chef du gouvernement de transition. 

RDC: Comment Nangaa a définitivement flingué ses machines!

Si la Commission électorale comptait sur l’expertise britannique pour imposer une légitimité internationale en faveur des machines à voter très contestées au pays, c’est désormais chose perdue.

Ne Muanda Nsemi: le libérateur que personne n’aime

Il veut libérer le Congo du règne du président Joseph Kabila, mais personne ne veut de lui. Du côté du pouvoir tout comme de celui de l’opposition et même au sein de l’opinion publique, le député Zacharie Badiengila, alias Ne Muanda Nsemi, reste un trouble-fête.