Goma: Un mort et un blessé sur le site du festival Amani

1
882

Un policier a tiré à bout portant sur deux civiles sur le site qui abrite le festival Amani la nuit de jeudi à ce vendredi 10 février, jour prévu pour le lancement de la quatrième édition de cette fête musico-culturelle d’appel et de célébration de la paix.

Les deux victimes étaient en plein travaux d’amenagement sur le site du Foyer culturel de Goma situé au quartier Murara en ville de Goma.

Selon un communiqué publié sur la page Facebook du festival ce vendredi dans la matinée, la personne morte du nom de Norbert Paluku « Djoo » est un membre actif du foyer culturel de Goma et du festival Amani. Le communiqué explique que l’incident est survenu aux environs de minuit quand Djoo voulait s’interposer pour la défense d’un volontaire scout qui se disputait avec un policier. Cet homme armé a de suite ouvert le feu, tirant sur les deux civils. Les deux victimes ont été conduites à une structure sanitaire de la place, où l’une d’elles a succombé de ses blessures.

Le comité organisateur du festival Amani qui se dit très touché par cet incident a annoncé dans son communiqué pouvoir se réunir dans les heures qui suivent avec l’équipe chargée de la sécurité pour évaluation du cas.

Sous le slogan « Sing for Peace, Dance for Change » le festival Amani réuni des milliers de spectateurs de la région de Grands-Lacs pour célébrer l’espoir d’une paix dans cette région.

Pour cette quatrième édition, la jeune star de la musique Congolaise Fabrice Mbuyulu dit Fabregas, une de tête d’affiche de ce festival a annoncé que son label Wanted Records puisera des talents de la ville de Goma pour sortir un lauréat qui sera produit par sa maison de disque à l’instar de la voix masculine Tatiana Kruz (évoluant dans l’orchestre Rive Droite Classe K de Karmapa) dont le premier album solo est produit par l’auteur de la célèbre chanson Ya Mado, programmé ce soir au site du Collège Mwanga où s’est produit l’incident.

Sammy Mupfuni et Fiston Mahamba

1 COMMENTAIRE

  1. LE SURRÉALISME , NOUS SOMMES SOUS OCCUPATION ET LE PAYS EST EN PLEINE CRISE POLITIQUE… ET COMME TOUJOURS IL FAUT QU’ON BOUGENT LES FESSES EN DANSANT ENTRE LES VICTIMES ET LES BOURREAUX. DERRIÈRE CE FESTIVAL STYLE MÉTHODE COUET, IL Y A TOUJOURS LES MÊMES QUI PILLENT LA RDC. C’EST COMME SI , SOUS L’OCCUPATION DE LA FRANCE PAR DES NAZIS, ON ORGANISAIT DES FESTIVAL ENTRE DES ALLEMANDS , DES FRANÇAIS ET DES BELGES !!!
    CESSEZ DE DISTRAIRE LE PEUPLE CONGOLAIS SVP ! NOUS AVONS DES PRIORITÉS COMME DES ÉLECTIONS POUR 2017 !

Comments are closed.