Les dessous de la rencontre des Ambassadeurs avec Tshisekedi

Joint au téléphone par Politico.cd, Jean-Marc Kabund, Secrétaire général du parti d’Etienne Tshesekedi explique que cette rencontre entre la délégation de la Communauté Internationale et des opposants congolais s’est déroulée dans le cadre du conclave organisé le 04 octobre par les opposants du Rassemblement.

« Après un conclave réussi, après avoir pris connaissance du rapport final de ce conclave, les Ambassadeurs [la délégation] ont estimé qu’il était important qu’ils rencontrent le Président du Comité des sages du Rassemblement [Etienne Tshisekedi] en compagnie des autres membres de ce comité pour en savoir plus sur certaines questions de fond qui ont été abordées dans ce rapport», fait savoir Jean-Marc Kabund.

« Des explications claires et nettes ont été fournies par des membres du Rassemblement sur ces questions, je crois que les deux parties se sont séparé vraiment dans une ambiance conviviale », explique-t-il.

A l’issu de leur conclave, les opposants congolais ont exigé un « Dialogue inclusif » et un « régime spécial » pour conduire le pays aux élections « après le 19 décembre 2016 », date à laquelle expire le mandat du président Joseph Kabila.

Pour M. Kabund, ces Ambassadeurs ont écouté «attentivement» les revendications des opposants, promettant une réponse.

Ecoutez les explications de Jean-Marc Kabund.

[soundcloud url=”https://api.soundcloud.com/tracks/287135431″ params=”auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true” width=”100%” height=”450″ iframe=”true” /]

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

SADC: voici les 5 garanties que la CENI a “refusé” de donner à l’opposition

Les négociations ont échoué ce soir entre la délégation de la SADC et l’opposition congolaise qui a refusé de signer un accord de bonne conduite, posant plusieurs préalables. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…