À l’issue de la proclamation des résultats provisoires des élections législatives nationales et provinciales décalées dans les circonscriptions de Beni ville et territoire, Butembo et Yumbi, la commission électorale nationale indépendante, CENI, annonce la tenue des élections de gouverneurs au 30 mai prochain dans les provinces du Nord-Kivu et du Maï-Ndombe.

La centrale électorale a dans un communiqué de presse publié ce mardi annoncé que les gouverneurs élus de ces deux entités provinciales seront investis entre le 15 et le 17 juin prochain.

Le Nord-Kivu et le Maï-Ndombe sont deux fiefs de l’opposition, acquis à l’opposant Martin Fayulu, qui continue à réclamer la vérité des urnes.

Au cours de l’audience sur le contentieux électoral devant la cour constitutionnelle, les avocats de ce candidat de la coalition Lamuka avaient indiqué que l’annulation de la présidentielle dans ces circonscriptions par la centrale électorale avait pour objectif de priver à l’opposant Martin Fayulu, plus d’un million de potentiels électeurs.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD