Il n’y a pas eu d’altercation entre Moïse Katumbi et Denis Mukwege
Congolese gynaecologist Denis Mukwege attends an award ceremony to receive his 2014 Sakharov Prize at the European Parliament in Strasbourg November 26, 2014. Mukwege is specialized in the treatment of rape victims and founder of the Panzi Hospital in Bukavu, in the Democratic Republic Congo. REUTERS/Vincent Kessler (FRANCE – Tags: POLITICS HEALTH) – RTR4FO4R

Un bout d’article a été largement partagé ce mardi 7 novembre 2018, affirmant que le Gynécologue congolais Denis Mukwege et l’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, aurait eu une “violente” altercation à Bruxelles en Belgique.

Ces informations sont finalement fausses. Le Prix Nobel de la paix congolais était exactement à Bukavu,  au sein de l’Hôpital Panzi, au moment de cette supposée altercation. “La Fondation Panzi dément fermement les allégations diffusées dans un article  anonyme  intitulé « Violente altercation entre KATUMBI et MUKWEGE à Bruxelles ! » publié  hier lundi  06 novembre 2018 à  14h42 sur le site « Southafricanews.canalblog.com » et diffusé notamment sur WhatsApp“, a part ailleurs démenti la Fondation Panzi dans un communiqué parvenu à POLITICO.CD. 

Contrairement à ces allégations, le Dr Mukwege n’a pas été à Bruxelles. Il est  actuellement à  l’hôpital de Panzi, à Bukavu, en RD Congo où il soigne ses malades“, ajoute-t-il.

La Fondation Panzi affirme “dénoncer une fois de plus un montage malveillant et diffamatoire qui n’est qu’une nouvelle tentative de déstabilisation par le truchement des procédés peu honorables qui en disent long sur le niveau de médiocrité de leurs auteurs. Pour le Dr Mukwege des tels mensonges ignobles ne méritent aucune attention

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…

Martin Faluyu admet plusieurs “emprunts remboursés avec intérêts” auprès de Kimbuta, dément la corruption

Le président de l’Ecidé s’est expliqué cet après-midi au micro de POLITICO.CD au sujet des accusations proférées contre lui à propos d’une probable corruption par le gouverneur André Kimbuta.

RDC: Pas d’incursion Maï-Maï dimanche dernier à Butembo

Six personnes, dont une femme, marchant nues au centre-ville de Butembo, dans l’Est de la République démocratique du Congo, ont créé la psychose dimanche. Plusieurs habitants, y compris des médias, ont cru faire face à une nouvelle attaque des Maï-Maï. 

“La maladie à virus Ebola ne va pas interférer dans le déroulement des élections”, rassurait le ministre Ilunga le 5 décembre à Goma.

Dans une conférence de presse le 5 décembre dernier à Goma, le ministre congolais de la Santé, Oly Ilunga, rassurait pourtant que les élections pouvaient se tenir dans les parties du pays touchées par l’épidémie d’Ebola.