La crise de déplacements de populations en RDC ne dépasse pas celle en Syrie!

La République démocratique du Congo serait le pays le plus touché dans le monde par les déplacements internes causés par les conflits, selon un rapport de l’Observatoire des situations de déplacement interne (IDMC).

”C’est une méga crise. Le nombre de personnes fuyant la violence est du jamais-vu, dépassant la Syrie, le Yémen et l’Irak ” a déclaré Ulrika Blom, directrice du Conseil norvégien pour les réfugiés (CNR) en RDC, cité par la BBC.

Aujourd’hui, quatre millions de personnes sont déplacées et plus de sept millions luttent contre la faim, explique notamment la BBC.

Cependant, le nombre des déplacés en Syrie dépasse les 4 millions cette année. Rien qu’en mai dernier, le site «Searching for Syria», mis en place par Google et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés,  a noté que sur 22 millions d’habitants, 6,3 millions sont déplacés à l’intérieur de la Syrie et 5 millions hors du pays. Parmi ces derniers, 94 % ont été accueillis dans les pays limitrophes, la Turquie (3 millions de réfugiés enregistrés par le HCR), le Liban, la Jordanie, l’Irak et l’Egypte.

AFP PHOTO/BULENT KILIC

Le Journal Le Monde qui en parle dans un article publié sur son site internet, affirme qu’après six ans de guerre, et alors qu’aucune solution politique n’est encore en vue, plus de la moitié des 22 millions de Syriens ont été déracinés par le conflit qui déchire leur pays.

https://twitter.com/LitsaniChoukran/status/938403768529510400

Par ailleurs, selon un rapport publié en juin par le HCR (à lire ici), le conflit en Syrie a été à l’origine du plus grand nombre de réfugiés dans le monde (5,5 millions).  “Mais en 2016, c’est le Soudan du Sud qui a constitué le nouveau facteur prépondérant, car la rupture catastrophique des efforts de paix en juillet a engendré le départ de 737 400 personnes avant la fin de l’année et ce chiffre a continué d’augmenter au cours du premier semestre 2017“, note ce rapport.

 

1 commentaire
  1. Le fameux Observatoire des situations de déplacement interne ( IDMC) aussi bien que la Norvégienne Ulrika Blom, directrice du Conseil norvégien pour les réfugiés (CNR) en RDC, sont engagés dans la logique des propagateurs des “FAKE NEWS”.
    Serait-elle de ceux qui voient la forêt derrière chaque arbre? La machine à diaboliser la RDC est mise en marche. Quitte aux Congolais d’être vigilants ! Attention aux : “Boyokaki RFI”, “Bolandaki RFI”… La culture qui consiste à penser que la vérité est toujours celle qui vient de la Belgique, de la France, des USA… devrait cesser. Attention aussi au grand parti de l’opposition appelé “CENCO” et surtout son dangereux porte parole-secrétaire qui pensent qu’ils sont investis d’une mission inavouée de combattre le pouvoir en place! Congolais de la RDC, restons vigilants ! Attentions aux loups vêtus de peaux de brebis! La Bible déclare : “À la loi et au témoignage, vous les reconnaitrez”. Est-ce que leurs actes rendent témoignage du Christ ?

Les commentaires sont fermés

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.