samedi, octobre 3, 2020
DRC
10,729
Personnes infectées
Updated on 3 October 2020 à 13:08 13 h 08 min
DRC
274
Personnes en soins
Updated on 3 October 2020 à 13:08 13 h 08 min
DRC
10,183
Personnes guéries
Updated on 3 October 2020 à 13:08 13 h 08 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 3 October 2020 à 13:08 13 h 08 min

Jean-Bertrand Ewanga: révélations sur une démission contrôlée!

- Publicité-

La scène politique congolaise s’offre un nouveau séisme! Jean-Bertrand Ewanga, proche allié de l’opposant Vital Kamerhe, vient d’annoncer sa démission du poste de Secrétaire Général de l’Union pour la Nation congolaise (UNC). Raison évoquée: » son désaveu vis-à-vis de la démarche du Parti en rapport avec la question de la tenue du dialogue… « ; « La démission d’Ewanga était souhaitée et souhaitable », rétorque une source proche de ce parti de l’Opposition à Politico.cd.

Vital Kamerhe pleure-t-il la démission de son Secrétaire Général ou en rit-il? « On ne peut pas servir deux maîtres à la fois dit la bible. Sinon il haïra l’un et aimera l’autre poursuit les Saintes Écritures », répond un haut cadre du parti, proche de Vital Kamerhe, qui a accepté expliquer les épisodes ayant conduit à cette fracassante démission.

Les faits

La rupture entre le député Ewanga avec « la ligne politique de l’UNC » remonte à bien plus loin que le Conclave de Genval tenu en juin dernier. Mais, sur le plan symbolique c’est « Genval » qui en fait la consécration.

En effet, contre l’avis de la « Direction politique national » de l’UNC, Jean-Bertrand Ewanga et Claudel André Lubaya, respectivement Secrétaire Général et Secrétaire Général Adjoint, ont participé à cette messe des opposants autour d’Etienne Tshisekedi et de Moïse Katumbi.

« Ewanga a adhéré à toutes les Structures de Genval sans même consulter les instances du parti, après et ce de manière unilatérale, Ewanga a soutenu que l’UNC était membre du Rassemblement (NDLR: plateforme politique issue de Genval)« , confie le même haut cadre de l’UNC, qui a requis l’anonymat.

Depuis, JB Ewanga a commencé à poser des actes se démarquant des positions officielles de l’UNC en soutenant, par exemple, mordicus les structures de Genval.

Voyant le danger venir, celui de la division de son parti, Vital Kamerhe bat le rappel des troupes.

« Soucieux de l’unité du parti et ne voulant pas exposé le numéro deux du parti », expliquera-t-il à la presse.

Vital Kamerhe avait entrepris des consultations avec toutes les structures du parti, « de la base au sommet ».

- Advertisement -

« C’est au bout de deux semaines de consultations, soit le 18 juillet 2016, Vital Kamerhe constate que l’immense majorité des membres du parti approuve la position relative à la participation au dialogue national. Cette nouvelle politique découlant de la résolution 2277 adoptée en mars 2015« , commente notre source.

Dans une déclaration du 22 juillet 2016, la Direction politique nationale de l’UNC élargie aux Députés Nationaux et ses alliés regroupés au sein de la Coalition pour la vraie Alternance Démocratique, en sigle CVAD, autorisent la rencontre avec le Facilitateur Eden Kodjo entouré de tout le panel des membres du Groupe de Soutien au Dialogue en date du 23 juillet 2016.

A l’issue de cette audience de plus de deux heures, les deux partis se sont mis d’accord sur l’entendement du Dialogue politique par rapport à la résolution 2277. Notamment le consensus sur le respect de la constitution.

Début d’incohérences

Deux jours après, Ewanga surprend l’UNC et Alliés par une déclaration fracassante sur la récusation d’Edem Kodjo.

« Ses propos ont profondément blessé l’UNC et ses alliés« , renseigne notre source.

Absent du pays, Vital Kamerhe qui se trouvait aux USA à l’investiture d’Hillary Clinton rappelle à Ewanga la position consensuelle de la Direction politique de l’UNC et lui demande de désigner un délégué au Comité Préparatoire.

- Publlicité-

« Un jour après, Ewanga se désigne lui-même par une lettre adressée au Facilitateur Edem Kodjo comme le seul délégué de l’UNC et Alliés« , explique notre source, qui parle de l’auto-désignation.

« Le 27 juillet 2016, Ewanga est qualifié de traître par les Genvalistes qui lui refusent l’accès à l’aéroport de Ndjili pour accueillir Etienne Tshisekedi. Déçu, Ewanga démobilise les structures de l’UNC pour le grand meeting du 31 juillet 2016 à la place du Boulevard Triomphal puis voyage la veille prétextant aller au chevet de son fils malade en Europe« , rencherit-il.

Un tour en Europe, un nouvel Ewanga

Dès son retour au pays, un nouvel Ewanga entre en scène. Il annonce avec fracas qu’il va boycotter les travaux du comité préparatoire par solidarité au Rassemblement de Genval.

Toutefois, il est celui qui lu devant tous les cadres de l’UNC et alliés, la Déclaration du 20 août 2016 où il salue la mesure de décrispation politique prise par le Gouvernement en rapport avec les libérations des prisonniers politiques ainsi que la réouverture des médias.

Résolus de bloquer désormais ses volte-face, l’UNC et Alliés résolvent en date du 22 août 2016 de négocier auprès de la Facilitation l’élargissement de leur liste des délégués au comité préparatoire. Ils obtiennent 4 délégués (2 pour UNC et 2 pour les alliés).

Ewanga se résout à assister aux réunions d’harmonisation du cahier de charge de l’opposition et au comité préparatoire.

Pour autant, il redevient « ambigu » sur les ondes de Top Congo à la clôture du comité préparatoire: « je suis éclaireur du Rassemblement et de la Dynamique au Comité préparatoire; j’ai reçu une exception ; toutes résolutions du dialogue sans le Rassemblement sera nul et sans effet… »

Mardi 30 août 2016, Ewanga démissionne de son poste de Secrétaire général mais reste membre effectif et co-fondateur de l’UNC disant « désavouer la démarche actuelle en rapport avec le dialogue. »

« Il a pourtant déjà touché le per diem du comité préparatoire« , conclu notre source.

Le grand étonnement sur ses déclarations « on lui aurait proposé le poste de Vice-premier ministre » vient de ses collègues de l’opposition participant au comité préparatoire.

« Au cas où les maîtres à penser de Genval décident de venir au dialogue. Ewanga va se rebiffer ? », questionne notre source.

Fin de la Chronique.

19 Commentaires

  1. Extrait de jeune afrique daté du 28-août,
    Vous recevez un acteur politique congolais, tout se passe bien. vous êtes d’accord, On rigole… Et à la sortie, il vous assassine ..! vous l’appelez pour vous en étonner, Il s’excuse, vous demande de le comprendre en expliquant qu’au Congo on n’écoute que les propos excessifs. Et ainsi de suite… », résume Edem Kodjo.
    La classe politique congolaise est pourrie. ils (les politiciens nous prennent pour des jouets.
    Rendez-vous le 19 Déc

    • Le haut cadre de l’UNC préfère garder l’anonymat ce qui n’est pas très courageux.
      Il reconnaît par contre qu’on distribue de postes ministériels au dialogue mais avec quel Président de la Republique? Donc glissement par le truchement de l’UNC.

  2. Ewanga a dit beaucoup de choses vraies et claires dans sa conférence de presse. Ne le diabolisez pas s’il vous plaît. L’UNC joue sa carrière. Ça passe ou ça casse. Demain sera révélateur…..

  3. EWANGA n’a jamais digéré le fait pour KAMERHE de lui refuser de présenter sa candidature pour devenir Gouverneur de la nouvelle province du Nord Ubangui.
    C’est dommage qu’il a beaucoup oeuvré pour son parti l’UNC, et qu’aujourd’hui, à cause de l’argent de KATUMBI, il choisit de vendre sa dignité et de saboter son parti.
    KAMERHE et l’UNC sont victime du refus de rouler pour KATUMBI.

    • Et que dire de tous les « cadeau x » de l’ex gouverneur du Katanga à Kamerhe dont la villa lui achetachetée en Grèce??? Qui roule pour qui finalement???

  4. Ns attendons d’en savoir plus sur Claudel Lubaya lui aussi comme invite individual de Genval.
    Je tien a dire que, nos politiciens doivent savoir respecter leur ligne de conduite pour parvenir a soulager cette misere du peuple qui n’a que trop duree. Je serai decu, s’il s’avere vrai que tel avait ete le comportement de l’honorable Ewanga que je respect beaucoup.

  5. En janvier 2015, l’UNC a appelé la population à manifester contre la loi électorale sous prétexte d’éviter le glissement et il y a eu mort d’hommes mais, aujourd’hui le même UNC cherche à convaincre la population d’accepter la transition après dialogue pour partager le pouvoir (compromis politique). je me pose la question de savoir la différence entre le glissement et la transition après le mandat. de conclure, je crois que EWANGA a pris une bonne décision et mérite le soutien de tous les jeunes de l’UNC car Vital Kamerhe n’a pas de considération pour des jeunes congolais qui ont été tués en janvier 2015.

    • Combien de jeunes congolais risquent de mourrir si les politiciens ne se mettent pas d’accord? Et si on y réfléchit bien, qui est contre le dialogue? Personne. Vous direz Tshitshi? Mais non! Il est contre Kodjo, pas contre le dialogue. Alors qu’on cesse un peu cette bêtise de croire que tel est mauvais parce qu’il va au dialogue. En plus, ceux qui pense à l’article 64 de la constitution se foutent le doigt dans l’oeil car cet article dans la réalité est un couteau à double tranchant et risque de faire exploser le Congo. Cet article dit bien que le peuple a le droit de résister contre celui qui prend le pouvoir par la force ou celui qui l’exerce par la force car la seule façon d’accéder au pouvoir ce sont les élections. Dons si les gens pensent remplacer Kabila par quelqu’un d’autre sans élection, ils tomberont aussi sous le même article 64. Il vaut donc mieux que ces gens s’attendent au lieu de chercher à somaliser le pays.

    • Ou on l’aime, ou on la quitte. Mr le député reste militant_fondateur d’un parti qui oeuvre contre les intérêts supérieurs de la nation. Bref il reste manger sur la même table le dos tourné contre??? Quelle lâcheté… comme on dirait chez lui « il n’y a pas la honte au dos. Ce que j’ai déjà vu dépasse ce que j’ai déjà mangé … » disait une femme sage.

    • Je pense que si EWANGA était sérieux, il devrait démissionner du parti d’autant plus qu’il n’est pas d’accord avec l’orientation actuelle de son parti par rapport au dialogue. Curieusement il démissionne plutôt de son poste de SG du parti et demeure au sein d’un parti dont il ne partage plus sa vision la raison c’est qu’il évite de perdre son mandat de député national au cas où il démissionnerait. La réalité c’est un traître et un lâche qui a difficile à s’assumer. Il a bouffé l’argent de KATUMBI avec son ami Claudel LUBAYA . Parlons en de KATUMBI et du G7 aujourd’hui je ne sais par quel miracle ils sont devenus saints politiquement. Ils viennent à peine de quitter la majorité puisque le navire est entrain de sombrer. s’ils aimaient ce pays et son peuple, ils devraient quitter la MP depuis lors comme l’avait fait Monsieur Vital KAMEREH que d’aucuns qualifient de Kabiliste sans raison aucune. Leur leader KATUMBI qui est devenu multi milliardaire après seulement prèt de 10 ans passés à la tête de la province du KATANGA, surement avec l’argent des Congolais qu’il à volé et avec lequel il achète les consciences de certains politiciens à l’instar de EWANGA, Franck Diongo, OLENGA NKOY, FAYULU et j’en passe. Aujourd’hui nous faire avaler que c’est eux qui aiment ce pays ce serait vraiment de la naïveté de notre part. Cessons d’être des fanatiques de nos politiciens et réfléchissons avant de poster quelque chose sur la toile.

  6. je donne raison à un politicien sénégalais qui disait qu’au Congo il n y a pas des politiciens.Ils courent tous derrière les événements,l’argent et les postes.Je savais que nous devons vivre de telles situations.l’histoire se répète avant chaque grand événement en RDC:CNS,Dialogue inter congolais, les élections, concertations nationales et le Dialogue actuel.Mais viendra un moment où le peuple videra cette médiocre classe politique

  7. chasser le naturel, il revient au galop. Ewanga vient d’abuser de la deuxieme chance lui accorder par Vital Kamerhe et les membres UNC et alliés. il est vraiment difficile de servir deux maitres àla fois. bon vent à lui

  8. Mes chers compatriotes et frères ou sœur dans le seigneur cessons avec la politique du ventre. A l’UNC on sait très bien que le schéma du dialogue de KOdjo ne répond pas aux aspirations du peuple mais on y participe pour avoir le pouvoir. On n’oublie même la ligne droite du parti pour se servir le ventre.
    Kamerhe soutient la thèse de Bushab de traiter les manifestants des pilleurs, il oublie le 19 et 20 janvier 2015, lui était à la tête d’un mouvement reprimé par la même violance. Le même Bushab avait qualifié les manifestants à l’époque des pilleurs.
    Jean lucien Busa de grâce quitte Kamerhe rejoint le camps du peuple. Depuis le banc de l’école tu as toujours défendu les vraies valeurs.
    Merci que Dieu bénisse la RDC

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...